Prévisions très optimistes pour le Blu-ray

Cloud

Les ventes des galettes bleues devraient tripler cette année

Difficile de se faire une opinion sur le succès présent et futur du Blu-ray tant les études sont contradictoires. Dans la famille des optimistes, on trouve la Consumer Electronics Association (CEA) qui table sur 2,8 millions de galettes écoulées cette année, soit un quasi-triplement par rapport à 2007.

L’association se base sur deux facteurs : un format unique (puisque le HD DVD de Toshiba a jeté l’éponge) et les bonnes ventes de téléviseurs HD qui permettent de mieux profiter des contenus en haute définition.

Cet optimisme se vérifie dans certains pays. Au Japon, une étude réalisée par le cabinet BCN révèle que les trois modèles de lecteurs HD les plus coûteux ont pour la première fois dépassé, en valeur, les ventes de la précédente génération de lecteurs.

Les images en qualité haute définition sont devenus la tendance générale pour les télévisions grand écrans et les caméras numériques avec une meilleure qualité d’image sont devenues très populaires aussi.” explique Shigehiro Tanaka, analyste pour BCN. Pour lui, la popularité de ces produits prouve que “la haute définition prend racine“.

Ainsi, pour le mois d’avril, les ventes du format de Sony ont représenté près de trois fois la part de marché occupée par le Blu-ray et le HD-DVD en plein cœur de la guerre des formats.

Cependant, ces bons chiffres tranchent singulièrement avec ceux publiés récemment Etats-Unis. Les ventes de Blu-ray, contrairement à ce qui peut être observé au pays du soleil levant, piquent sévèrement du nez. En effet, elles auraient chuté de 40% entre janvier et février et n’auraient progressé que de 2% en mars.

Les consommateurs estiment que le bon vieux DVD leur suffit largement tant au niveau de la qualité de l’image, que des prix des films. En fait, il semble que les consommateurs refusent de tomber dans le jeu des industriels, à savoir se reconstituer une bibliothèque de films comme à l’époque du CD remplaçant le vinyle ou du DVD remplaçant le VHS. Cette fois, l’écart qualitatif n’est pas jugé suffisant pour passer à l’acte !

D’un autre côté, il faut rappeler que les changements technologiques mettent du temps à s’installer ; Il avait fallu 10 ans au DVD pour s’imposer ! Alors pour le Blu-ray, il reste de l’espoir !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur