Princeton rejoint le projet Google Book

Régulations

L’Université américaine de Princeton est la douzième à rejoindre le
Google Library Project

Si le projet de Google de numériser les grandes bibliothèques du monde demeure des plus controversés, le moteur de recherche continue de séduire les bibliothèques universitaires.

L’Université de Princeton est la douzième et dernière en date à rejoindre le Google Library Project. Ses fonds documentaires vont s’afficher sur Google Book, et rejoindre ceux des autres universités qui ont répondu à l’appel de Google, dont les universités de Californie, Harvard, Oxford, Madrid, ainsi que la New York Public Library.

Des générations de bibliothécaires de Princeton se sont dévouées à construire une remarquable collection de livres dans des milliers de sujets et des douzaines de langues“, a remarqué Karin Trainer, libraire de l’Université.

Rejoindre le partenariat de Google nous permet de partager nos collections avec les chercheurs du monde entier, une étape importante pour nous rapprocher du credo non officiel de Princeton : ‘Princeton au service de la nation et au service de toutes les nations’.

L’université fournira à Google pour numérisation et indexation les ?uvres qui – parmi les 6 millions de documents imprimés et 5 millions de manuscrits qu’elle a accumulés en 250 ans – ne sont pas soumises à copyright.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur