Prix en hausse pour le nouveau Mac Mini d'Apple

Cloud

Apple introduit la troisième génération de son Mac Mini. Plus compact, il se veut aussi à la hauteur des exigences graphiques face aux défis de la haute définition. Des innovations qui pèsent sur les tarifs.

Si, ces derniers temps, Apple a concentré ses développements sur ses terminaux mobiles tactiles iPhone et iPad, il n’en reste pas moins un constructeur d’ordinateurs. Une réalité que Cupertino réactive aujourd’hui avec la présentation d’un nouveau Mac Mini.

Rappelons que le Mac Mini se distingue par la compacité d’un boîtier carré (moins de 20 cm de côté pour une épaisseur de 3,6 cm et un poids de 1,37 Kg) au design qui se veut aussi raffiné que dépouillé. Le nouveau boîtier se veut encore plus compact, de 20% selon Apple, puisqu’il intègre désormais l’alimentation électrique.

La puissance graphique est également revu à la hausse. Elle serait doublée, selon Phil Schiller, vice président marketing d’Apple. Grâce à la puce GeForce 320M de Nvidia avec 256 Mo de SDRAM DDR3 (partagés avec la mémoire principale). Le Mac Mini s’enrichit d’une prise HDMI (ainsi qu’un mini DisplayPort), ce qui permettra d’exploiter la haute définition sur les écrans TV et moniteurs idoines (à commencer par le Cinema Display 24 pouces LED d’Apple). Notamment pour visionner des photos depuis le lecteur de carte SD désormais intégré.

Le reste de la configuration est plus traditionnel : processeur Intel Core 2 Duo à 2,4 GHz, 2 Go de RAM DDR3 (extensible à 8 Go), 320 Go de disque dur Serial ATA 5400 t/m, SuperDrive 8x, port Ethernet Gigabit, wifi 802.11n, AirPort Extreme et Bluetooth 2.1+EDR, port Firewire 800, 4 ports USB, interfaces audio habituelles… L’ensemble est piloté par Mac OS X Snow Leopard et iLife (iPhoto, iMovie…). A noter l’offre d’une version serveur de la solution avec une configuration plus musclée (processeur à 2,66 GHz, 4 Go de mémoire, 500 Go de disque 7200 t/m…) qui permettra de servir les besoins d’un petit groupe de travail en matière d’échange de fichiers, de serveur d’e-mail (avec support d’Exchange), d’agenda, de sauvegarde, etc.

Apple met par ailleurs en avant les qualités écologiques de sa machine. Le Mac Mini limite sa consommation de veille à 10 Watt (11 W. pour la version serveur), soit 25% de moins que la génération précédente. L’appareil répond également aux exigences de la norme Energy Star 5.0 de l’EPEAT (avec le niveau Gold, le plus haut). Les procédés de fabrication se veulent également respectueux de l’environnement (ou plutôt des normes obligatoires en Europe) avec l’absence de retardateurs de flamme bromés (RFB), de PVC et un boîtier en aluminium «hautement recyclable».

Le nouveau Mac Mini est proposé à un prix de départ de 799 euros TTC (699 dollars aux Etats-Unis). Notons que le boîtier d’Apple connaît une inflation saisissante. Le premier Mac Mini faisait son entrée sur le marché en janvier 2005 à 499 dollars. La génération suivante, équipée des processeurs Core 2 Duo d’Intel, déboulait en février 2006 pour 599 dollars. Et aujourd’hui, la machine frôle les 700 dollars. Visiblement, le Mac Mini ne se sent pas concerné par la pression concurrentielle…

macmini2010open.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur