Prixtel remodule son offre ADSL

Composants

Prixtel enchaîne les révisions de ses offres. Cette fois, le MVNO (opérateur mobile de réseau virtuel), qui s’appuie sur l’infrastructure fixe et mobile de SFR, s’attaque à son forfait ADSL, deux mois à peine après le précédent réajustement. Rappelons que le forfait ADSL est passé, deux ans après son lancement, en mode Modulo, nom des

Prixtel enchaîne les révisions de ses offres. Cette fois, le MVNO (opérateur mobile de réseau virtuel), qui s’appuie sur l’infrastructure fixe et mobile de SFR, s’attaque à son forfait ADSL, deux mois à peine après le précédent réajustement.

Rappelons que le forfait ADSL est passé, deux ans après son lancement, en mode Modulo, nom des offres mobiles dont la facture s’ajuste automatiquement selon la consommation du client. Sur l’offre ADSL, ce n’est évidemment pas la consommation Internet qui est prise en compte (elle reste illimitée) mais les minutes de communication voix.

Prixtel Modulo ADSL avril 2013A partir de 22,90 euros

Les nouveaux tarifs démarrent ainsi à 22,90 euros TTC mensuels sans communications (contre 25 euros précédemment) et jusqu’à 34,90 euros pour plus de 4 heures d’appels (et potentiellement illimités). Une différence quasi insensible face aux 35 euros précédents. Deux paliers s’insèrent entre ces deux extrêmes : 1 heure et 4 heures d’appels pour 24,90 et 29,90 euros respectivement (voire le schéma tarifaire ci-contre) contre 28 et 31 euros précédemment.

A noter que les appels depuis la Prixtel Box se font vers les fixes et mobiles en France, Amérique du Nord et les DOM. Les communications vers l’Europe ne sont valables que pour les appels vers les fixes.

Pas de TV

Soulignons également que le forfait Prixtel Box se limite à une offre double play et n’offre pas les services de télévision. Et toujours sans engagement ni frais de mise en service. Une offre relativement unique sur le marché qui vise donc principalement les utilisateurs peu bavards en quête d’économies mais qui ne se montrera pas forcément intéressante pour les gros consommateurs de communications téléphoniques face aux box concurrentes. Celles-ci proposant, peu ou prou, les services de voix illimité autour d’une trentaine d’euros.

Prixtel y voit néanmoins un moyen de séduire une frange des consommateurs Internet délaissée par les opérateurs traditionnels (OVH proposait également une offre double play attractive à moins de 24 euros que l’hébergeur a finalement retirée de son catalogue). Créé en 2004, Prixtel revendiquait 170 000 abonnés en début d’année. Et vise les 250 000 avant la fin 2013 (lire David Charles (Prixtel) : « Les MVNO font de la marge pour les opérateurs »).


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur