Procès HP : Patricia Dunn plaide non coupable

Régulations

L’ex présidente du conseil d’administration de Hewlett-Packard fait face aux
accusations qui pèsent sur elle dans l’affaire du scandale des écoutes
téléphoniques

Patricia Dun a fait une brève apparition devant la Cour supérieure de Justice de Santa Clara, à peine cinq minutes, pour indiquer selon la procédure américaine qu’elle plaide non coupable dans l’affaire des écoutes téléphoniques de Hewlett-Packard.

Dans cette affaire, l’ex présidente du conseil d’administration de HP, poussée à la démission, doit faire face à quatre accusations, dont usage de faux et fraude. Elle a donc adopté la même défense que Kevin Hunsaker, un conseiller juridique senior d’HP, qui le 7 novembre dernier a lui aussi choisi de plaider non coupable.

Rappelons que Patricia Dun et Kevin Hunsaker sont accusés par le bureau de l’attorney general de Californie d’avoir mis sous écoute des directeurs et des employés d’HP, ainsi que des journalistes, dans le but d’identifier l’origine de fuites sur les délibérations du conseil d’administration du groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur