Processeurs : Intel continue de dominer largement le marché (IDC)

ComposantsPC

Malgré la progression de l’éternel challenger AMD sur les composants PC pour la mobilité, Intel a continué d’occuper 80 % du marché des processeurs en 2011, selon IDC.

Selon les analystes d’IDC, les livraisons de processeurs ont progressé de 3,6 % entre 2010 et 2011. En unités livrées, Intel perd doucement du terrain. Sa part de marché mondiale sur les processeurs a reculé de 80,1 % en 2010 à 80 % en 2011, affichant un repli de 0,6 %. Dans le même temps, la part de marché d’AMD a progressé de 0,7 %, à 19,7 %, et celle de Via Technologies a reculé de 0,1 % à… 0,2 %.

Pas d’inquiétude pour le géant de l’informatique. Dans le même temps, en effet, le chiffre d’affaires d’Intel sur les processeurs, 41 milliards de dollars, a bondi de 13,2 %. Les responsables informatiques se disent prêts à payer pour disposer de plus de performances et de fonctionnalités sur leurs serveurs, et ils le montrent en passant de la parole à l’acte.

Les processeurs étendus profitent à AMD

AMD a tiré le premier, dès le début 2011, dévoilant avec ses partenaires les premiers PC équipés de la technologie Fusion, qui intègre l’APU (Accelerated Processing Unit), autrement dit l’unité de traitement graphique directement dans le processeur. Bien lui en a pris, Intel n’a dévoilé que bien plus tard dans l’année son architecture concurrente Sandy Bridge.

Associée au succès du Llano, le processeur pour les PC en mobilité, AMD avec Fusion a vu sa part de marché sur les processeurs pour PC portables progresser de 2,7 %, à 16 %. Intel s’est consolé avec le marché des ordinateurs de bureau, même déclinant, avec une progression de 1,7 % de ses livraisons de processeurs, portant sa part de marché à 73,8 %, tandis que AMD reculait de 1,6 %, à 26 % de part.

Intel maître des serveurs

À l’inverse, Intel consolide sa place sur les processeurs pour serveurs, avec une progression de 1,5 %, à 94,5% de part de marché. Quelques difficultés apparues chez AMD dans les déclinaisons de l’architecture Bulldozer, sur les gammes Opteron Interlagos et Valencia, n’ont certainement pas arrangé les choses. Même si Intel a également été contraint de reculer le lancement du Xeon E5 début 2012.

2012 et la fin de la pénurie

Pour 2012, sans préjuger de la guerre que mènent les deux principaux protagonistes du marché des processeurs, IDC anticipe un rebond des livraisons de processeurs en 2012, de 5,1 %. Un marché qui devrait principalement profiter de la fin de la pénurie des disques durs, après l’arrêt d’une partie de la production suite aux inondations en Thaïlande. Les systèmes de stockage, c’est certainement moins connu du grand public, sont en effet de gros consommateurs de processeurs, et le volume des données créées et collectées augmentant à un rythme exponentiel, la demande de systèmes de stockage suit…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur