Processeurs pour serveurs : Intel va sauter une étape

Régulations

Intel annonce qu’il abandonne le projet du Xeon Whitefield au profit d’un nouveau projet de processeur communicant, Tigerton. Le fondeur cède à la pression d’AMD

Décidément, l’avance technologique d’AMD ne passe pas ! La part de marché de l’outsider sur les serveurs est passée à 10% avec l’Opteron, la menace n’est plus marginale… En réaction, le géant des microprocesseurs Intel va modifier ses plans afin de développer un nouveau composant destiné au marché des serveurs.

Tigerton, nom de code de ce futur processeur, prend la place dans la ‘roadmap‘ du fondeur du Xeon Whitefield, qui selon un porte-parole d’Intel serait purement et simplement abandonné. Le nouveau chip devrait être équipé de quatre circuits pour accueillir des c?urs de microprocesseurs, chacun disposant de la possibilité d’afficher d’une vitesse de bus différente des autres. En revanche, l’annonce ne semble guère effrayer le concurrent AMD. Interviewé par le Wall Street Journal, Pat Patla, directeur du marketing serveurs et stations de travail d’AMD, a indiqué que tant qu’Intel n’intégrerait pas de contrôleur mémoire sur le processeur, “tout ce qu’ils font n’est que de renommer leur roadmap“. La technologie évoquée est un rappel de la différence entre Xeon et Opteron qui participe au succès de ce dernier : AMD a en effet intégré un contrôleur mémoire sur l’Opteron. Là où la technologie d’Intel communique via le bus de données et un contrôleur de mémoire externe, l’architecture d’AMD est plus performante ! Tigerton devrait prendre place dans la gamme Intel en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur