Pour gérer vos consentements :

Processeurs Xeon : Intel entrevoit l’IA comme un levier de croissance

Intel veut creuser le sillon de l’intelligence artificielle (IA). Témoignage de ce pivot que la firme de Santa Clara effectue : le groupe annonce avoir écoulé en 2017 pour un milliard de dollars en puces Xeon utilisées pour de l’IA.

« Une nouvelle ère de l’informatique »

Le groupe a aussi présenté sa feuille de route pour les processeurs Xeon.

Navin Shenoy, vice-président exécutif et directeur général du groupe data center d’Intel, a ainsi annoncé les CPU Cascade Lake gravés en 14 nm suivis Cooper Lake (également en 14 nm). Prévus d’ici la fin 2019, ils seront ensuite suivies des Ice Lake gravés en 10 nm pour 2020.

L’IA ne représente pour l’instant qu’une faible portion du chiffre d’affaires réalisé avec les processeurs Xeon.

Mais, ce segment revêt un caractère stratégique comme l’explique Navin Shenoy.

« Nous sommes entrés dans une nouvelle ère de l’informatique centrée sur les données« , indique-t-il dans un billet de blog. «La prolifération du cloud au-delà de l’hyperscale et dans le réseau, la transition imminente vers la 5G et la croissance de l’IA et de l’analyse ont profondément modifié le marché, créant des quantités massives de données largement inexploitées.»

Des futurs Xeon « IA-friendly »

Pour surfer sur cette vague, Intel a ainsi prévu de futurs processeurs avec des prédispositions pour le traitement des tâches IA.

Avec la génération Cascade Lake, les prochains Intel Xeon Scalable gravés en 14 nm (nanomètres) supporteront la mémoire persistante Intel Optane DC et un ensemble de nouvelles fonctionnalités IA répondant au nom d’Intel DL Boost.

Ce dernier est un accélérateur d’IA intégré qpour les charges de travail d’inférence en apprentissage, avec une reconnaissance d’image 11 fois plus véloce que celle des processeurs Intel Xeon Scalable de la génération actuelle.

En 2019, Intel sortira égalementt une nouvelle puce Nervana pour l’IA avec des performances multipliées par 3 à 4 par rapport à la première génération.

Après Cascade Lake suivra Cooper Lake qui se traduira par des performances accrues, de nouvelles fonctionnalités d’E / S et une nouvelle extension d’IA appelée Bfloat16 qui accélérera la formation sur l’IA et l’apprentissage en profondeur (deep learning). Il y aura également plus d’innovations liées à Optane DC. Ice Lake prendra ensuite le relais en 2020 et héritera de l’architecture de Cooper Lake.

(Crédit photo : @Intel)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago