ProcessWorld 2012: Software AG mise sur le big data, le social collaboratif et… l’Amérique

Big DataLogiciels
processworld-2012-software-ag-mise-big-data-social-collaboratif-et-lamerique

Sur l’évènement ProcessWorld 2012, Software AG martèle ses ambitions américaines et introduit des versions majeures, les 9.0 de WebMethods et d’ARIS, intégrant le big data (merci Terracotta !), les réseaux sociaux, le collaboratif et les mobiles.

Orlando – Profitant de sa convention internationale ProcessWorld 2012, ici en Floride, Software AG confirme ses ambitions sur le marché américain, portées par ses récentes acquisitions (Terracotta, Nirvana, après WebMethods, DataFoundations…). L’éditeur annonce des évolutions majeures avec ARIS 9.0 et WebMethods 9.0 ainsi que la méthodologie de ‘delivery’ Prime.

Continuant de s’infiltrer entre les grands de l’applicatif – Oracle et SAP, en tête, mais aussi Salesforce – le deuxième géant allemand du logiciel mise beaucoup sur les États-Unis, « plus que la Chine ou l’Inde », a souligné Karl-Heinz Streibich, CEO de Software AG.

Cet éditeur, souvent discret, est identifié de façon restreinte comme champion de l’univers des mainframes, du fait de ses piliers historiques que sont le SGBD transactionnel, non SQL, Adabas – 1971 – et l’AGL 4G Natural – 1979. Il a pris des risques et a su élargir son portefeuille. Il pèse aujourd’hui 1,1 milliard d’euros, a enregistré une croissance de +20 % en 2011. Présent dans 70 pays, il compte 5400 salariés.

Software AG a réussi, il est vrai, ses multiples acquisitions stratégiques, ces dernières années, notamment l’américain WebMethods, un concurrent,  spécialiste du BPM (business process management) et des architectures ‘software oriented’ ou SOA, en 2007, puis l’allemand IDS Scheer, en 2009, apportant ARIS et une expertise, là aussi, dans le BPM.  Le géant de Darmstadt se positionne aujourd’hui résolument comme le champion, neutre, du BPM, de l’intégration et, depuis le rachat de la start-up Terracotta, du ‘big data’.

Évoquant une nouvelle ère du logiciel (« software driving digitization »), Karl-Heinz Streibich, le CEO, s’est dit « convaincu que les États-Unis seront le marché dominant [de Software AG] au moins pour les 10 prochaines années et peut-être au delà, et non pas la Chine ni l’Inde ».

processworld-2012-software-ag-mise-big-data-social-collaboratif-et-lamerique
Processworld-2012, Software-AG, Karl-Heinz Sreibich, CEO

Pour preuve, l’éditeur annonce son expansion en Amérique du Nord, avec les nouveaux dirigeants que sont Ivo Totev (CMO, chief marketing officer), Robin Gilthorpe (Terracotta, CEO) et Frederik Hanika (Senior VP M&A) à San Francisco.

Software AG se déclare désormais un leader dans le domaine du big data, car Terracotta revendique plus de 2 millions d’utilisateurs et un million d’installations de son offre eHcache.

Avec ces divers atouts, ce géant du logiciel réaffirme son positionnement original, notamment face à SAP et Oracle, hors des applications pour utilisateurs finaux.

« SAP, avec ses outils NetWeaver, ou Oracle, avec Fusion, n’occupent pas la même position. Nous, nous sommes neutres sur le terrain de l’intégration. Nous améliorons la gestion des process, l’alignement entre l’IT et les métiers. Nous protégeons ainsi les investissements faits par les clients. Nous traitons l’existant de façon égale, n’étant pas fournisseur d’applications, et nous apportons, de bout en bout, tous les process d’intégration et ajoutons la couche d’agilité en toute indépendance », ont répété Karl-Heinz Streibich, CEO, et Wolfram Jost, CTO.

L’éditeur mise sur quatre technologies , « qui éliminent les silos IT » : le cloud computing, les mobiles, les réseaux sociaux et le collaboratif, le in-memory  et le big data – comme le montrent, ci-après, les annonces de WebMethods 9.0 et Aris 9.0.

Process 2012 Software AG
ProcessWorld 2012, Software AG, positionnement stratégique

WebMethods 9.0 intègre le big data dans le BPM et le cloud

ProcessWorld 2012 Software AG, WebMethods 9, CloudStreams
ProcessWorld 2012 Software AG, WebMethods 9, CloudStreams

La version 9.0 de WebMethods marque un tournant avec l’insertion du cloud computing, de la mobilité et du big data :

  • WebMethods CloudStreams élargit la couche d’intégration neutre à toutes les architectures cloud, aussi bien celle de Salesforce, Amazon ou SuccessFactors (SAP) ;
  • WebMethods Mobile Suite vient optimiser et sécuriser l’accès aux applications en situation de mobilité ;
  • WebMethods Pulse, module totalement nouveau, notifie, en temps réel, les situations de mobilité, les interactions entre les personnes et les évènements métier, avec du collaboratif et du ‘crowdsourcing’ ;
  • WebMethods 9.0 intègre la technologie in-memory de Terracotta, et donc un accès à des volumes illimités de données, y compris au format XML.

ARIS 9.0 intègre réseaux sociaux et collaboratif

  • la version 9.0 de ARIS s’enrichit de ARIS Connect, qui apporte de nouvelles perspectives aux utilisateurs grâce aux réseaux sociaux, et cela dans des divers environnements ‘cloud’ -privés, publics ou hybrides ;
Process 2012 Software AG, ARIS Connect
ProcessWorld 2012 Software AG, ARIS Connect
  • les données métier, les tableaux de bord ARIS sont rendus disponibles sur les mobiles (smartphones, tablettes…) ;
  • de nouvelles fonctionnalités analytiques transversales s’ajoutent (y compris ‘mashzone’), de nouvelles simulations sont ajoutées et rendues disponibles dans un nombre de formats plus étendu.

La méthodologie Prime pour organiser le ‘delivery’

Enfin, Software introduit la méthodologie Prime, qui vise à améliorer l’implémentation des solutions BPM (business process management) – en s’appuyant, en quelque sorte, sur une synthèse des ‘best-practices’. En résumé, elle apporte :

  • un process de fourniture des services (delivery) en partant des axes stratégiques définis jusqu’au déploiement ;
  • un cycle de vie de projet distinct, avec découpages par phases, unités d’œuvre, activités, en fonction des objectifs de ‘delivery’.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur