Prochaine ouverture du procès de Sven J, l’auteur de Sasser

Sécurité

Le petit génie qui a provoqué une pagaille noire dans le monde sera jugé en Allemagne. Mais les plaintes se font attendre

Le procès du créateur de l’ignoble ver Sasser va bientôt débuter. Il se déroulera en Allemagne, pays dont est originaire Sven Jaschan, 18 ans. Sasser qui s’attaquait aux systèmes Windows 2000, Windows Server 2003 et Windows XP, pouvait infecter un ordinateur simplement s’il était branché sur l’internet, et non pas par le biais d’un courrier électronique comme c’est le cas pour la plupart des virus classiques. Des millions d’ordinateurs ont été touchés provoquant une pagaille noire au niveau mondial.

Dans l’acte d’accusation, le ministère public fait état de 143 plaintes pour des dommages matériels évalués à 130.000 euros. “Les virus ont causé des dommages dans le monde entier. Il n’y aucun doute là-dessus”, a relevé le magistrat du Parquet chargé de l’enquête, Helmut Trentmann. “Mais nous n’avons malheureusement pas de plaintes de grandes entreprises cotées en bourse, qui étaient certainement aussi touchées”par ces virus, a-t-il déploré. Cette affaire constitue seulement “la pointe de l’iceberg”, selon le magistrat. Sven J. est néanmoins le premier auteur d’un virus à grande échelle a être jugé. Interpellé début mai, Sven J. avait reconnu être l’auteur de Sasser. L’enquête a également permis d’établir des liens entre ce lycéen allemand et le virus Netsky, apparu le 16 février. Son arrestation relevait du roman policier. Cinq amis ou “connaissances” de Sven ? comme quoi on ne peut vraiment se fier à personne ! ? avaient négocié son arrestation attirés par la promesse de récompense de Microsoft. Le groupe (également des hackers semble-t-il!) aurait cherché à négocier 5 millions de dollars le nom qu’ils s’apprêtaient à balancer. Mais les négociateurs de Microsoft ont été les plus forts, et ils ont obtenu le renseignement capital pour 250.000 dollars, et pas plus? Bon fils, Sven voulait aider sa maman, qui pratiquerait de la maintenance informatique. Il travaillait au développement d’un ver mutant de race supérieure et il aurait été surpris par les dégâts que sa création a causés. Il s’apprêtait d’ailleurs, à la demande de son papa, à écrire un virus antivirus qui devait s’attaquer à Sasser !!! A-t-il agi seul ? Il l’affirme, mais on en doute. Car plusieurs versions de Sasser ont continué à circuler après son arrestation. Mais le plus surprenant dans cette affaire provient des réactions de la presse allemande non spécialisée. Sven Jaschan fait l’admiration d’une partie de cette presse régionale, voire nationale. Le mythe du génie des hackers reste fort ! Et l’opinion se félicite que Sven ait été mineur au moment il a développé et mis en ligne le virus, ce qui pourrait limiter la peine que la justice allemande ne manquera pas de lui infliger?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur