Production de puces : TSMC touché par un virus informatique

ComposantsMalwaresPoste de travailSécurité

TSMC se remet d’un virus informatique qui a touché certaines de ses usines de production, avec pour résultat des retards d’expédition.

TSMC a été victime d’un virus informatique dans la soirée du 3 août.

Plusieurs systèmes informatiques et des outils de fabrication ont été touchés, perturbant ainsi la production.

Un virus rapidement contenu

Si environ 80 % des outils impactés de la société ont été rapidement remis en fonctionnement, la société ne prévoyait une reprise complète de la production qu’à compter d’aujourd’hui. Plusieurs lignes de production ont dû être momentanément fermées, indique Bloomberg.

Le fondeur de puces taïwanais a reconnu dans un billet de blog le problème mais n’a pas précisé quelles usines avaient précisément été touchées, se contentant d’indiquer que plusieurs de ses outils avaient été infectés par un virus et que le problème avait été maîtrisé.

Taiwan Semiconductor Manufacturing Company a imputé cette infection à une erreur commise lors d’une installation logicielle. Le virus s’est ensuite répandu sur son réseau.

La société précise que « l’intégrité des données et les informations confidentielles n’ont pas été compromises » et que des mesures ont été prises pour remédier à cette lacune et renforcer les mesures de sécurité.

Des retards de livraison

Cela n’est pas sans rappeler la cyberattaque mondiale à base du ransomware WannaCry en 2017, qui a touché de nombreuses sociétés.

TSMC avait annoncé avoir commencé la production du SoC (System on Chip) A12 d’Apple en mai dernier. Ces puces équiperont les prochains iPhone dont le lancement devrait intervenir à l’automne prochain.

A ce stade, on ne sait pas si les lignes de production de ces puces ont été arrêtées.

TSMC est aussi crédité d’être le premier fondeur à utiliser une finesse de gravure de 7 nm (nanomètres).

Le groupe produit des puces pour des sociétés telles qu’Apple, Qualcomm ou encore Nvidia. Il est encore difficile d’évaluer l’impact sur ses clients suite à ces arrêts momentanées de production.

TSMC précise toutefois que « la plupart de ses clients ont été informés de cet événement et que la société travaille en étroite collaboration avec ceux-ci sur leur calendrier de livraison de wafers. Les détails seront communiqués à chaque client individuellement au cours des prochains jours. »

(Crédit photo : @TSMC)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur