Profit record et historique pour les entreprises du CAC40

Cloud

Les entreprises de l’indice vedette de la Bourse de Paris ont cumulé 57 milliards d’euros de bénéfice net en 2004

La période de publication des comptes annuels des entreprises de l’indice vedette de la Bourse de Paris, le CAC40, vient de se terminer.

L’année boursière 2004 aura été celle des records de profits. Les entreprises du CAC40 ont engrangé un bénéfice net de 57 milliards d’euros ! C’est 23 milliards de mieux qu’en 2003, et 11 milliards de mieux que l’année du précédant record, 2000, avec ses 46 milliards en partie artificiels à la veille de l’implosion de la bulle spéculative. Figures emblématiques de cette explosion des profits, Total à lui seul a gagné plus de 9 milliards d’euros en 2004, et les trois grandes banques françaises se sont hissées dans le Top 10. Année record aussi pour les redistributions de cash aux actionnaires, avec 22 milliards d’euros de dividendes qui seront versés au titre de l’exercice. Décidément, les actionnaires sont à la fête ! Ce bilan est la démonstration flagrante, s’il en fallait une, que le pouvoir n’est plus dans le c?ur de l’entreprise, à savoir ses forces vives et son outil de production, mais bien désormais dans ses poumons, ses actionnaires. En contre partie, le bilan humain est aussi très lourd. Restructurations, coupures franches, réductions d’effectifs, délocalisations, le rythme des réductions de coûts drastiques ne cesse de s’accélérer. Un bilan humain qui risque de s’alourdir encore, car il en faut toujours plus pour satisfaire l’appétit des actionnaires, surtout les institutionnels majoritaires, à la recherche permanente du cent supplémentaire de BPA. Mais sur le marché boursier international, la Bourse de Paris fait figure d’exception (à la française), que les analystes voient bien se prolonger pour une nouvelle année exceptionnelle en 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur