Project Sputnik : un Dell XPS 13 sous Ubuntu Linux pour les développeurs

Poste de travail
Dell XPS13 ordinateur portable Ubuntu 12.04 LTS

Sous l’égide du projet Sputnik, porté par un incubateur monté en interne, Dell va proposer aux développeurs une déclinaison spécifique du laptop XPS 13, munie en standard de l’OS Ubuntu 12.04 LTS.

Dell a tiré à parti de son Developers Summit pour entériner, deux ans après sa défection remarquée, un retour sur le marché des ordinateurs portables Linux, sous la bannière du Project Sputnik.

Ambassadrice de la démarche, une déclinaison du laptop XPS 13 orientée développeurs et mise sur pied d’après une idée originale de Barton George, 13 ans d’expérience chez Sun Microsystems. Aujourd’hui ambassadeur du cloud computing et de l’open source pour le compte de Dell, l’intéressé rappelle que le système en question s’articule autour de la dernière version d’Ubuntu, en l’occurrence la 12.04 LTS Precise Pangolin, implémentée en standard. « Aucun autre EOM ne propose pour l’heure une telle machine spécifiquement destinée aux développeurs », explique-t-il. Et d’ajouter : « La demande est considérable ; les attentes aussi. Pour y répondre, Ubuntu constituait un choix logique, non seulement de par sa popularité, mais aussi au vu des atomes crochus que Dell entretient avec Canonical. »

Le produit sera mis à disposition des clients via le seul canal Internet. Quiconque possède déjà un XPS 13 est toutefois éligible au téléchargement d’une image disque prête à l’emploi, en qualité de faire-valoir d’un projet aujourd’hui sur la voie d’une finalisation imminente. Sputnik constitue l’un des premiers fruits d’un incubateur tout juste monté en interne, fin avril, à l’initiative de trois employés (Matt Baker, Michale Cote et Nnamdi Orakwue) désireux de stimuler la créativité de leurs collaborateurs dans l’optique de faire de leur société une pépinière d’innovation.

Vers une expérience personnalisée

En dépit d’une configuration aux petits oignons, d’une quasi-symbiose entre matériel et logiciel, certaines fonctionnalités font encore défaut, telle la prise en charge du multitouch, pour l’heure hasardeuse. Il semble que Dell ait, sinon délaissé, tout du moins relégué au second rang de telles considérations, pour se recentrer sur une approche plus personnalisée : à l’appui d’une analyse préalable de l’environnement de travail (développement Android, JavaScript, Ruby, etc.), un outil va piocher dans des dépôts et n’installer automatiquement que les applications susceptibles de procurer une plus-value à l’utilisateur, selon son profil.

À terme, une telle segmentation entrera en vigueur sur la boutique en ligne de Dell. En outre, pour plus de flexibilité et de polyvalence, l’ensemble devrait s’articuler autour d’une infrastructure cloud, avec la pile OpenStack en guise de back-end.


Voir aussi
Quiz ITespresso.fr – Windows 7, Mac OS X, Ubuntu ? Incollable sur les différences entre systèmes d’exploitation ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur