Pour gérer vos consentements :

Project Things : Mozilla dévoile un framework ouvert pour l’IoT

Mozilla annonce une nouvelle solution conçue pour permettre à chacun de construire sa propre passerelle vers l’Internet des Objets (IoT). Le module Things Gateway est inclus dans le framework Project Things de la Fondation, qui édite le navigateur Internet Firefox.

Celui-ci se présente comme un framework ouvert axé sur la sécurité, la confidentialité et l’interopérabilité dans le domaine de l’IoT.

Dès à présent, il devient donc possible de créer une passerelle pour ses objets connectés sur la base d’un Raspberry Pi.

A travers cette nouvelle initiative, Mozilla cherche à déverrouiller le cadre de l’IoT souvent contrôlé par des solutions propriétaires.

La Fondation conforte sa position de chantre de l’open source, en garantissant aux utilisateurs ne se retrouvent pas avec une cohorte d’appareils connectés incapables de fonctionner les uns avec les autres.

Même si des alliances se forment entre groupes industrielles pour développer l’interopérabilité comme l’Open Connectivity Foundation.

« The Things Gateway » permet d’utiliser le microphone d’un ordinateur et d’émettre des commandes vocales.

La passerelle intègre également un moteur de règles pour configurer l’interaction entre les appareils, une vue en plan pour disposer les appareils sur une carte d’une maison, un support pour les prises intelligentes, les lumières connectées, les commutateurs et autres capteurs.

Mozilla propose un code démo pour faire d’un Raspberry Pi une passerelle ouverte. Mozilla espère que Project Things améliorera l’interopérabilité des objets connectés. Cela pourrait devenir le cas au fil du temps sur les fabricants adoptent son framework.

Mozilla explique sa démarche dans un billet de blog : « L’année dernière, nous avons dit que Mozilla travaillait à créer un cadre de logiciels et de services capables de combler le fossé de communication entre les appareils connectés. Aujourd’hui, nous sommes heureux d’annoncer que tout le monde peut désormais créer son propre portail pour contrôler son appareil connecté directement depuis le Web. »

Le processus d’installation avec un Raspberry Pi fournit une URL sécurisée qui peut être utilisée pour accéder et contrôler vos appareils connectés depuis n’importe où. La sécurité est bien l’autre caractéristique névralgique de « Project Things ».

(Crédit photo : @Mozilla)

Recent Posts

Collaboratif : Jamespot étoffe son portefeuille avec Diapazone

L'éditeur logiciel français Jamespot ajoute la brique d'orchestration de réunions Diapazone à son offre collaborative…

2 jours ago

Gestion des secrets : pourquoi les équipes DevOps sont à la peine

Les pratiques DevOps de gestion des secrets d'une majorité d'organisations ne sont pas normalisées et…

2 jours ago

Visioconférence : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche de la visioconférence et qu'attendre de leurs offres ? Éléments…

2 jours ago

Fargate : une nouvelle étape dans la transition Arm d’AWS

Le moteur serverless Fargate vient allonger la liste des services AWS exploitables avec les instances…

2 jours ago

Ransomware : l’essor de la cybercriminalité en tant que service

En France, le nombre d'attaques par rançongiciels (ransomwares) a augmenté de 255% en une année,…

2 jours ago

Sécurité du cloud : Google dresse un état des lieux

Le détournement de ressources cloud, par quels moyens et à quelles fins ? Un rapport…

2 jours ago