Projets informatiques : le gouvernement dément tout dérapage des coûts

Logiciels

Le ministre du Budget joue la transparence

Quels sont les coûts des grands programmes informatiques de l’Etat, notamment Copernic (impôts en ligne) et Chorus (comptabilité de l’Etat) ? Selon une information de la Tribune, “dans un rapport remis à l’Assemblée nationale, la Cour des Comptes s’inquiète des délais non tenus, du dérapage des coûts et du pilotage défectueux des grands projets informatiques de l’Etat”. Une vision erronée selon le ministre du Budget, Eric Woerth.

Dans un communiqué, ce dernier explique notamment que contrairement aux informations du quotidien, le coût du programme Copernic n’a pas doublé. “Cette analyse compare de manière erronée le coût d’acquisition du programme (911,5 millions d’euros) et le coût complet qui a été annoncé pour la première fois (1,8 milliard d’euros) qui comprend l’ensemble des frais de fonctionnement”.

“Jusqu’à présent, les chiffres qui circulaient ne regroupaient pas l’ensemble des coûts prévus sur 10 ans”,explique Eric Woerth.

Concernant Chorus, le ministre explique que “son coût complet prévisionnel a été établi dès l’origine en novembre 2006 par l’Inspection générale des finances au moment du lancement du projet, à savoir entre 419 millions d’euros et 566 millions d’euros de dépenses d’investissement et 100 millions d’euros de dépenses de fonctionnement par an au bout de cinq ans. Cette estimation est cohérente avec les chiffrages que la Cour des comptes a présentés au Parlement”.

Et de poursuivre : “La Cour des Comptes a en effet évalué le coût du projet à 552 millions d’euros, en ne se référant qu’au coût d’investissement. A ce coût s’ajoute 100 millions d’euros par an de coûts de fonctionnement courants au bout de 5 ans, ce qui représente un coût complet d’1,1 milliard d’euros, soit le même montant que celui rappelé par le Ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur