Promu chez Qualcomm, Steve Mollenkopf s’éloigne de Microsoft

Régulations

A peine son nom est-il cité comme possible successeur de Steve Ballmer que Steve Mollenkopf se voit promu comme Pdg de Qualcomm, son employeur depuis 1994. Pour Microsoft, une nouvelle piste s’éteint.

A peine son nom avait-il filtré comme possible successeur de Steve Ballmer à la tête de Microsoft que Steve Mollenkopf, jusqu’alors directeur général de Qualcomm, a obtenu son bâton de maréchal qui devrait le convaincre de rester fidèle à son employeur. Le dirigeant va en effet remplacer Paul Jacobs au poste de Pdg en mars prochain. Ce dernier devenant président du conseil d’administration de la société, comme son père avant lui (Irwin Jacobs, un des co-fondateurs de Qualcomm).

Microsoft : une promotion interne probable

Chez Qualcomm depuis 1994, d’abord comme ingénieur sur le projet Globalstar puis au sein de la division QCT, Steve Mollenkopf a publié plusieurs brevets sur les technologies sans fil. En 2008, il prend la tête de la division clef de Qualcomm, QCT (Qualcomm CDMA Technologies), l’activité de production de processeurs pour les mobiles. A la faveur de la transition vers les smartphones et du développement des technologies LTE, la société émerge comme le leader de ce marché en plein boom. Steve Mollenkopf a également piloté le rachat du fabricant de puces Wi-Fi Ateheros, l’acquisition la plus importante jamais réalisée par Qualcomm (3,1 milliards de dollars).

La promotion de Steve Mollenkopf signifie certainement qu’il n’ira pas chez Microsoft. Après le retrait quasi-officiel de Alan Mullaly (le co-Pdg de Ford), l’extinction de la piste menant au dirigeant de Qualcomm rétrécit un peu plus la liste des favoris pour le poste de Pdg du premier éditeur mondial. Mike Lawrie (CSC) sur la touche, aucun candidat externe ne se dégage de façon claire. En interne, Satya Nadella (en charge du Cloud) semble tenir la corde, devant Stephen Elop (l’ex-Nokia de retour au bercail) et Tony Bates (ex-Skype, désormais en charge du business développement).


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur