Protocole blockchain : Tezos opérationnel dans sa version finale

RégulationsRéseaux

Le sulfureux réseau Tezos basé sur la blockchain est opérationnel dans sa version finale « mainnet » à compter d’aujourd’hui. Une annonce qui a propulsé le cours de sa crypto-monnaie XTZ.

La Fondation Tezos a annoncé que son réseau blockchain, dans sa version finale « mainnet », serait opérationnel à compter d’aujourd’hui.

Mainnet sur les rails

Début juillet, la Fondation avait lancé la mouture betanet (version bêta) qui consistait en une étape intermédiaire plus expérimentale.

Il s’agissait alors de corriger d’éventuels bugs, avec l’interruption momentanée possible du réseau.

Ce fut d’ailleurs le cas à la mi-juillet, alors que les transactions ne se validaient pas correctement durant une heure. Le problème avait rapidement été résolu.

Suite à l’annonce du lancement de mainnet, les jetons Tezzie (XTZ) ont vu leur cours augmenter de près de 30 %.

Un parcours compliqué

Le réseau Tezos a toutefois connu des soubresauts avant même les phases betanet et maintenant mainnet.

Controversé, Johann Gevers, l’ancien président de la fondation, a démissionné en février dernier.

Un conflit l’opposait en effet à Arthur et Kathleen Breitman, les deux fondateurs de Tezos. Si les Breitmans contrôlaient le code via DLS (Dynamic Ledger Solutions), Johann Gevers contrôlait les fonds. Une association qui n’a pas fonctionné et qui a entrainé le retard ente l’ICO (levée de fonds en crypto-monnaies) et le lancement de la plateforme.

Techniquement à l’avant-garde

Mais, Tezos a toutefois de quoi susciter l’intérêt, avec son protocole basé sur une méthode de consensus sur les transactions plus efficace, sûre et rapide que le protocole Ethereum.

Tezos repose sur le langage de programmation Michelson permettant la programmation des «contrats intelligents» (smart contracts en anglais).

Contrairement aux Proof of Work (POW) ou Proof of Stake (POS) exploités par de nombreux protocoles blockchain, Tezos fait appel à la méthode dPOS (Delegated Proof of Stake). Il propose une méthode de gouvernance plus juste que celle des POW et POS basées sur la course au CPU pour le « minage » (effectué par les personnes qui utilisent la puissance de calcul pour la validation des blocs de transaction).

En effet, alors que la plate-forme est similaire à Ethereum, EOS et TRON dans sa capacité à gérer des smart contracts et des applications décentralisées (dApps), Tezos va encore plus loin en implémentant une fonctionnalité de vérification formelle pour prouver la validité des contrats intelligents. Il est ainsi question de crypto-monnaie “auto-adaptative”. Une première dans le monde de la blockchain.

La capitalisation boursière des Tezzie (XTZ) se situe actuellement autour des 940 millions de dollars (donnée CoinMarketCap).

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur