Pour gérer vos consentements :

Née sur les révélations d’Edward Snowden sur l’affaire Prism, la messagerie sécurisée, Protonmail a bien évolué pour aller vers les entreprises. Fruit du travail commun des étudiants du MIT et de Harvard, ce service comprend du chiffrement de bout en bout, mais surtout il a été placé en Suisse. « Les utilisateurs sont protégés par la loi fédérale et l’ordonnance fédérale sur la protection des données, qui offrent aujourd’hui le meilleur niveau de protection dans le monde pour les personnes et les sociétés ».

Après une version beta, qui a connu quelques péripéties et une levée de fonds de 2 millions de dollars, Protonmail se lance dans le grand bain des offres publiques. Le service propose plusieurs offres dont une gratuite. Les autre sont payantes avec, pour l’offre ProtonMail Plus, 5 Go de stockage, 5 adresses email et 1 nom de domaine personnalisé pour 5 euros par mois. Une autre offre baptisée Visionary à 30 euros par mois qui comprend 50 Go de stockage, 50 adresses et 10 noms de domaines.

Protonmail vient de passer un cap supplémentaire en ajoutant une offre professionnelle. Dans le détail, le prix est de 8 dollars par utilisateur et par mois ou 75 dollars par an (soit 6,25 dollars mensuels). A ce tarif, l’organisation peut tabler sur des boîtes de 5 Go par utilisateur. Protonmail donne aux administrateurs via un hub la capacité de créer et supprimer des comptes, réinitialiser les mots de passe ou réaffecter l’espace de stockage. Des fonctionnalités demandées depuis les débuts de la messagerie sécurisée. Il manque néanmoins un outil de migration des données. Les équipes de Protonmail annoncent ce type d’outil pour 2018.

A lire aussi :

MàJ] La messagerie ultra-sécurisée ProtonMail privée de compte Paypal

ProtonMail blinde son avenir avec 2 millions de dollars

Crédit Photo : Ilin Sergey-Shutterstock

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago