Proxem : le NLP made in France se vend à Dassault Systèmes

Data & StockageDataviz
Proxem Dassault Systèmes

Pointure française de l’analyse sémantique, Proxem passe sous contrôle de Dassault Systèmes, qui en fait bénéficier sa plate-forme 3DEXPERIENCE.

Les liens se resserrent entre Proxem et Dassault Systèmes. Le premier vient d’annoncer s’être vendu au second, qui était son client.

L’aventure Proxem avait démarré en 2007 sous l’impulsion d’un doctorant en linguistique computationnelle. L’entreprise française commercialise aujourd’hui des technologies d’analyse sémantique de données textuelles. Son moteur, développé principalement en .NET, s’appuie sur Elasticsearch. Il prend en charge 27 langues.

Auchan fut le premier client de Proxem. Ont depuis lors suivi des références comme Bouygues Telecom, Carrefour, Enedis et Air Liquide – qui est aussi actionnaire.

Dassault Systèmes entend intégrer ces technologies à sa « plate-forme d’innovation d’entreprise » 3DEXPERIENCE, sous l’angle de la data science collaborative. Il s’agit en particulier d’alimenter les applications Netvibes et Exalead*.

Proxem Studio : la brique centrale

La principale brique au catalogue de Proxem se nomme Studio et consiste en une suite SaaS. Elle offre trois manières de collecter des données (import direct, modules spécifique aux pages web, API pour les systèmes de gestion de back-end) et autant de types de livrables (modules d’exploitation intégrés, API pour la connexion d’outils tiers, réalisation de rapports d’études).

L’ensemble repose à la fois sur du machine learning (les bibliothèques sur l’apprentissage en C# sont open source) et sur des systèmes experts. Proxem l’exploite sous plusieurs marques :

  • Insight (analyse de verbatims pour l’expérience client et collaborateur)
  • Knowledge (gestion de bases documentaires)
  • Dialog (création de chatbots ; fondé en partie sur Microsoft Bot Framework)

Un projet standard nécessite « quelques semaines de préparation », affirme Proxem. « Ce qui permet une mise en production en moins de 2 mois ». La facturation se fait sur abonnement. Elle dépend du volume global de données à traiter, du niveau de service et du nombre d’utilisateurs selon leur profil.

* Dassault Systèmes entend aussi créer des offres sur cette base : veille des exigences, développement de médicaments, « intelligence contractuelle »…

Illustration principale © lassedesignen – Fotolia

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT