PS3 et Linux: rien ne va plus

Cloud

Pour contrer le piratage, Sony a décidé de retirer le support de Linux de sa PS3. Levée de boucliers de la part des utilisateurs.

La PlayStation 3 de Sony est un produit qui a connu une étrange destinée. Au fil des versions, cette console de jeux a ainsi perdu en fonctionnalités. Hier, le support PS2 était retiré, puis celui des systèmes d’exploitation tiers (avec la PS3 Slim).

La firme a décidé d’aller plus loin, en désactivant également cette fonctionnalité sur les PS3 plus anciennes, au travers d’une mise à jour du logiciel interne de la console, la 3.21. La firme déclare que ce changement a pour but de limiter le piratage des jeux PS3. De fait, George « Geohot » Hotz, venait récemment de ‘cracker‘ la console.

Certains utilisateurs rappellent toutefois que le support de Linux sur la PS3 permet également d’exploiter la console au sein de clusters de calcul, où son processeur Cell fait des étincelles, à un prix par nœud imbattable. La compagnie perdant de l’argent sur chaque console vendue profiterait ainsi de l’occasion pour fermer ce marché.

La colère monte en Europe, où certains utilisateurs ont même réussi à obtenir un remboursement partiel de leur console. Sony tente de calmer le jeu en rappelant qu’il est toujours possible de se passer de cette mise à jour, en particulier lorsque la console n’est pas utilisée pour exécuter des jeux. Pour des raisons de sécurité, la compagnie souhaite donc séparer les deux usages. George Hotz vient toutefois de mettre au point unfirmwarealternatif, qui permettra de ne pas perdre le support des OS tiers lors de la mise à jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur