DJI se tourne vers les drones industriels avec caméra thermique

LogicielsMobilité

DJI se tourne vers l’industrie en lançant une caméra thermique ainsi qu’un kit de développement spécifique doublé d’un adapteur, pour une personnalisation matérielle de ses drones M200.

Numéro un mondial des drones grand public, DJI se tourne désormais vers l’industrie avec des nouveautés.

Ainsi, à l’occasion d’un événement spécial en Californie, le fabricant de drones chinois a dévoilé de nouveaux produits avec un capteur d’image thermique baptisé « Zenmuse XT2 », le kit de développement « Payload SDK » (PSDK) et l’adaptateur Skyport.

Une personnalisation matérielle

Payload SDK (kit de développement de charge utile), fonctionne de concert avec ce dernier.

Il s’agit de donner la possibilité aux entreprises d’intégrer directement via cet adapteur différents périphériques, tels que des capteurs, sur les drones de la série M200.

DJI escompte ainsi entrer sur le marché très lucratif des drones industriels, avec des applications dans les domaines de la construction, des urgences, de l’agriculture…

Avec une telle utilisation industrielle des drones, les start-ups et les fabricants d’équipements sont désormais en mesure de développer des charges spécifiques (payloads) pour les besoins de leurs clients. Du côté de DJI, on parle d’une «plate-forme puissante, flexible et standardisée sur laquelle les clients de différentes industries peuvent s’appuyer».

Dépasser les limites matérielles

L’adaptateur Skyport donne aussi accès au cardan du drone, à l’alimentation et aux API de DJI, ce qui signifie que tout capteur ou appareil pouvant y être branché peut le faire sans avoir besoin de câbles ou de batteries supplémentaires, devenant littéralement une partie du drone lui-même.

Skyport permet également aux capteurs d’accéder aux systèmes de communication de données intégrés. Dès lors, les drones envoient automatiquement les données des capteurs au système de gestion d’une entreprise.

«Notre nouveau SDK Payload permet à n’importe quel fabricant de créer une charge utile spécifique aux besoins de ses clients, qui fonctionnera parfaitement avec les drones de DJI. Nous pensons que ces deux avancées renforceront non seulement le leadership de DJI dans l’industrie des drones commerciaux, mais aussi une plate-forme puissante, flexible et standardisée sur laquelle les clients de différentes industries pourront s’appuyer », estime Jan Gasparic, responsable des partenariats d’entreprise au sein de DJI.

La vision nocturne avec le Zenmuse XT2

DJI étend également ses efforts dans le domaine de la prise de vue. La firme propose ainsi maintenant la caméra thermique Zenmuse XT2, développée en partenariat avec FLIR Systems. Basée sur la Zenmuse XT lancée en 2015, elle est pourvue de deux capteurs disposés côte à côte, dont un capteur permettant de filmer en définition 4K et un autre thermique.

Ce dernier peut capturer les signatures thermiques invisibles à l’oeil nu.

Ce nouveau capteur adresse une large gamme d’applications commerciales. On peut penser aux missions de sauvetage et de recherche nocturnes, au déclenchement d’alertes en cas du franchissement d’une certaine température…

De surcroît, la technologie FLIR MSX combine les données thermiques et visuelles en une seule image, ce qui permet aux opérateurs de mieux saisir le sujet d’intérêt. Quant au mode QuickTrack, il centre la caméra sur une zone sélectionnée, tandis que HeatTrack détecte automatiquement l’objet le plus chaud dans le champ de vision. Une alarme de température intégrée interprète les données thermiques en temps réel, alertant les opérateurs de drones si un objet dépasse des seuils de température critiques.

Pour l’heure, les tarifs de l’adaptateur Skyport et de la caméra Zenmuse XT2 sont seulement connus de DJI qui les communiquera le mois prochain.

(Crédit photo : @DJI)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur