PTC dépasse le milliard de dollars et rachète 4CS

Logiciels

Profitant des bons résultats de son année 2011, l’éditeur de solutions PLM annonce l’acquisition de l’éditeur 4CS, spécialiste de la gestion du cycle de vie des garanties et des services

Suite à un excellent quatrième trimestre, PTC annonce un chiffre d’affaires de 1,17 milliard de dollars pour son exercice 2010/11, clos le 30 septembre. Comparé à 2010, la vente des licences CAO a enregistré une hausse de 17 % sur l’année, et la vente des solutions PLM a crû de 39 %.

La maintenance et les licences en vedette

La répartition du chiffre d’affaires de PTC se répartit actuellement se la façon suivante : 45 % en maintenance, 30 % en en licences logicielles et 25 % en service.

« Ici, il s’agit essentiellement de R&D et d’accompagnement. Nous privilégions toujours notre écosystème et cherchons à les soutenir via cette activité de service. Nous n’avons pas vocation à augmenter les revenus de cette activité, assure James Heppelmann. Nous enregistrons de fortes demandes. Ici, ce dernier trimestre nous avons signé 30 contrats d’envergure avec des acteurs importants, pour parvenir à 103 cette année, contre 70 en 2010. Et nous confirmons notre présence sur la grande distribution à travers le monde, avec des acteurs comme Ikea ou Decathlon en France. »

Un peu plus de croissance externe.

PTC en profite pour renforcer son portefeuille de solutions destinées aux fournisseurs de services et de support produits, en rachetant 4CS, un éditeur PLM spécialisé dans la gestion du cycle de vie des garanties et des services.

Plus précisément, les solutions 4CS sont dédiées à l’optimisation des services pour les supports de biens industriels (automobile, aviation, télécommunication, high-tech……), ou les biens de consommation durables (appareils électroménagers ou électroniques, services alimentaires, médicaux …).

Le montant de la transaction n’a pas été révélé, mais PTC affirme que « l’opération ne devrait avoir aucune incidence sur les résultats financiers GAAP et non-GAAP de PTC pour les exercices fiscaux 2011 et 2012 ».

Le marché du PLM se porte bien…

Ces résultats prouvent une fois encore que les éditeurs PLM sont en forme et que la demande demeure importante. « Avec les gros éditeurs comme SAP ou Oracle proposant des solutions PLM en extension de leurs ERP, certains annonçaient une menace pour les éditeurs de PLM. En fait, le PLM n’est pas juste une solution isolée, mais une suite de solutions inscrites dans la stratégie et l’innovation de l’entreprise (stratégies environnementales, du service, de l’approvisionnement, etc.). PTC avait planifié une croissance de 10 % pour cette année, et nous enregistrons une croissance de 16 % ! », s’enthousiasme James Heppelmann.

… et la crise est plutôt porteuse.

Sur les effets de la crise, le dirigeant explique : « Quand tout va bien, les entreprises ne se posent pas réellement de questions sur leurs processus. Elles nous affirment qu’elles n’ont pas le temps à y consacrer. En période de crise, les choses sont différentes et l’informatique devient une source d’innovation et de dynamisme. Cependant, aucun logiciel ne peut faire de miracle à lui seul. La réussite passe immanquablement par une remise à plat stratégique des processus. »

Une période qui sourit visiblement à PTC qui table sur un chiffre d’affaires (non-GAAP) en 2012 entre 1,33 et 1,34 milliard de dollars, avec une marge d’exploitation autour de 18,5 %, dont une contribution d’environ 90 à 100 millions de dollars de MKS et 4CS.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur