Pub : le web plus fort que la radio

Cloud

Les annonceurs ont choisi de privilégier le Web, au détriment de la radio, selon une étude de ZenithOptimedia

Ce qui devait arriver est surn le point de se produire: le web va dépasser la radio en termes d’investissements publicitaires dans le monde. Malgré le contexte économique international morose, Internet semble être parvenu à tirer son épingle du jeu, révèle Le Figaro, d’après une analyse réalisée par ZenithOptimedia.

Les investissements publicitaires sur la Toile devraient en 2008 dépasser les 10% de part de marché, contre 7,8% pour la radio. La télévision et les journaux, avec respectivement 37,6 et 25,9% de part de marché concentrent plus de la moitié des investissements. En 2009, la part de marché du Web devrait passer à 11,9% et 13,6% en 2010.

En France, au troisième trimestre de l’année dernière, les part des investissements publicitaires en ligne étaient déjà supérieure à 10% mais si le Web est devant l’affichage, la radio conserve encore quelques points d’avance. Pour Eric Trosset directeur marketing du pôle d’investissements publicitaires de TNS, “Les annonceurs [avaient] largement intégré Internet dans leur réflexion médias“.

D’ici 2010, les pays émergents pourraient représenter 62% des investissements contre 32% pour l’Europe de l’Ouest, l’Amérique du Nord et le Japon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur