Publicité : Internet se distingue dans un marché atone

Régulations

Alors que les investissements sur les médias traditionnels stagnent ou progressent peu, Internet affiche une croissance supérieure à 30%

Le média Internet va sauver les meubles de la publicité française en 2007. Selon une étude de TNS Media Intelligence, cette année (sur les 11 premiers mois), 20,6 milliards d’euros ont été investis en publicité en France, en hausse de 6,1% sur un an, contre 10,7% enregistrés sur l’ensemble de l’année 2006.

Mais cette croissance est en trompe l’oeil. Tous les médias traditionnels subissent des petites hausses voire des baisses sauf Internet qui affiche un essor insolent. Selon l’étude, les investissements pub sur la Toile ont bondi de 36,7% entre janvier et novembre. Sur ce dernier mois, Internet grimpe de 35,6% à 297,6 millions d’euros captant à lui seul 96% de la croissance du marché.

Les investissements sur la presse (1er média pour la publicité) ne progressent que de 2,5% sur les onze premiers mois de l’année. Sur la télévision hertzienne, la croissance est négative (-0,1%) mais atteint 5,9% si on ajoute les chaînes thématiques. La radio affiche un recul de 0,7% depuis janvier et l’affichage ne progresse que de 2,6%.

Avec de tels taux de croissance, Internet ne devrait pas tarder à talonner en parts de marché la radio. En novembre, ce média a généré 340 millions d’euros d’investissements pub contre presque 300 millions pour l’Internet… Déjà devant le cinéma et l’affichage, Internet pourrait très vite devenir le troisième média français.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur