Publicité : Safari va-il la réduire en limitant Javascript ?

MacNavigateursPoste de travail

Le navigateur d’Apple, Safari, pourrait appliquer des quotas d’utilisation du code Javascript pour un même site. Objectif : accélérer le chargement des pages et lutter contre l’excès de publicités.

Pour lutter contre l’avalanche de publicités, les développeurs du WebKit, noyau de Safari, envisagent de mettre en place des quotas d’exécution de JavaScript sur un même site Web.

Cette nouvelle approche pour réduire l’invasion publicitaire permettrait de surcroit d’accélérer le temps de chargement des pages en réduisant les ressources accaparées par les codes Javascript des régies.

Selon une discussion sur le forum WebKit Bugzilla, ce procédé a été discuté avec des retours très positifs de la communauté. Attention, cela ne signifie pas pour autant que cette stratégie soit mise en place prochainement.

Javascript, CSS et taille des images

Même validée dès aujourd’hui, son application pourrait d’ailleurs prendre des mois. Côté utilisateur, pour ne pas trop forcer la main, Safari a testé plusieurs idées : afficher un avertissement quand un site Web dépasse la limite ou, laisser l’utilisateur décider s’il autorise le site à continuer à charger plus de contenu JavaScript.

Il semble qu’avec un nombre déjà trop important de notifications et messages notamment pour le respect du RGPD, les utilisateurs commencent à saturer dès qu’un nouveau message d’avertissement s’affiche.

Chrome et Firefox sur la même longueur d’onde

L’idée des notifications a donc été écartée pour le moment. De son côté Google semble avoir eu le même genre d’avec en plus de la limitation du code JavaScript, celle des feuilles de style CSS et même de la taille des images.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur