Puces: Citigroup s’empare d’Hynix

Cloud

Les créanciers du fabricant de semi-conducteurs ont accepté une offre de 820 millions de dollars

Cette fois c’est la bonne. Après plusieurs tentatives et un an de négociations, les créanciers du sud-coréen Hynix Semiconductor ont accepté l’offre de 820 millions de dollars présentée par Citigroup Venture Capital (CVC), un fonds animé par l’américain Citigroup.

CVC avait relevé son offre pour la deuxième fois en mai pour la porter à 954,3 milliards de wons (820 millions de dollars), dont 379,3 milliards en reprise de dette. Son offre précédente était de 925 milliards. Le fonds américain s’empare donc des activités dans les semi-conducteurs pour téléviseurs à écran plat et les capteurs d’appareils-photo numérique de Hynix, a annoncé la Korea Exchange Bank, principal créancier du groupe sud-coréen. La cession de cette division permettra à Hynix de réduire une dette évaluée à plus de 3 milliards de dollars. Elle dégagera également de meilleures capacités de financement dans son activité mémoires, qui constitue son coeur de métier, son alliance stratégique avec le groupe franco-italien STMicroelectronics et une nouvelle usine en Chine. Puces: +28% en 2004

Les prévisions de ventes mondiales de semi-conducteurs ne cessent d’être revues à la hausse depuis plusieurs mois. Succès des écrans plats, des photophones et autres terminaux multimédias oblige.

Si au début de l’année, les analystes tablaient sur 20% de croissance, aujourd’hui, l’association professionnelle World Semiconductor Trade Statistics envisage une progression de 28,4%. Après cette vive progression, le marché ralentira vraisemblablement sa croissance à 8,5% en 2005, avant de se contracter de 0,7% l’année suivante, a ajouté WSTS. En 2003, la demande a progressé de 18,3% à 166,4 milliards de dollars, a précisé l’association professionnelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur