Puces, écrans, DVD: les accords se multiplient

Cloud

Partenariats, contrats, joint-venture: tout est bon pour profiter à fond de ces secteurs à forte valeur ajoutée

L’industrie des nouvelles technologies a depuis longtemps pris à son compte le célèbre adage: l’union fait la force. Notamment dans les secteurs à fort potentiel (mais qui nécessitent de forts investissements) que sont les puces, les écrans LCD ou encore les DVD.

Le groupe sud-coréen Samsung Electronics a ainsi annoncé rejoindre un projet de développement de puces informatiques au centre de technologie IBM de New York. Ce projet rassemble le singapourien Chartered Semiconductor Manufacturing, l’allemand Infineon Technologies et l’américain International Business Machines. Les quatre entreprises vont se concentrer sur le développement de puces d’une finesse de fabrication de 65 nanomètres et, plus tard, de 45 nanomètres, a précisé IBM. Un nanomètre équivaut à un milliardième de mètre. Sur le marché hyper concurrentiel des écrans plats LCD, Samsung Electronics et Sony ont annoncer avoir parachevé leur accord pour investir 2.100 milliards de wons (1,44 milliard d’euros) dans une coentreprise. Cette unité aura en charge la production d’écrans plats à cristaux liquides (LCD, liquid crystal display) pour télévisions. L’accord va assurer à Sony, premier groupe mondial d’électronique grand public, une fourniture régulière d’écrans plats pour télévisions et pour ordinateurs, un secteur de croissance clé pour sa branche électronique en difficulté. Samsung se voit garantir une large clientèle et accroît ses chances d’imposer ses écrans comme une norme dans le secteur. Enfin, dans le secteur des lecteurs de DVD, Thomson confirme la signature d’un accord avec les deux principales organisations de fabricants chinois de lecteurs DVD. Il définit les conditions selon lesquelles ces industriels chinois, qui fabriquent plus de la moitié des lecteurs DVD vendus dans le monde, “pourront utiliser les brevets détenus par Thomson, tant pour le marché domestique chinois que les autres marchés”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur