Pour gérer vos consentements :

Puces graphiques : Intel prévoit une incursion dès 2020

Au gré d’un tweet, Intel a confirmé que sa première puce discrète de type GPU serait lancée en 2020 : « Le premier GPU discret d’Intel arrivera en 2020. »

Un développement piloté par Raja Koduri

La firme de Santa Clara avait indirectement dévoilé ses intentions en novembre 2017 en embauchant Raja Koduri, qui officiait jusqu’alors au sein d’AMD en tant que responsable de la division graphique.

Le groupe dirigé par Brian Kzranich prévoit de développer son GPU pour différents marchés tels que les data centers et l’intelligence artificielle (IA).

D’aucuns estiment qu’il faut 3 ans pour le cycle de développement d’une puce graphique. Un lancement en 2020 est donc estimé comme très agressif, Intel devant se hisser directement au niveau d’AMD et de Nvidia dans ce domaine.

Le groupe avait déjà tenté une incursion dans le domaine des GPU avec le projet Larrabee annoncé en 2008 et finalement abandonné en décembre 2009.

Une stratégie IA plus globale

Les GPU discrets sont des puces à part entière dédiées aux calculs graphiques initialement mais souvent dérivées de cet objectif pour du calcul à haute performance, dans des domaines tels que le data mining ou encore l’IA.

Jusqu’à présent, les solutions graphiques signées Intel étaient intégrées dans ses processeurs. Il en résulte des solutions complètes à moindre coût. Mais, les performances ne sont pas comparables à celles des puces discrètes intégrées sur des cartes graphiques, avec leur propre système de refroidissement (ventilateur ou radiateur suivant le puissance dissipée (TDP pour Thermal Design Power ou enveloppe thermique en français)).

Les GPU discrets utilisent également leur propre mémoire vidéo à accès aléatoire au lieu d’utiliser la RAM système pour le traitement vidéo.

Dès avril dernier, on apprenait, via le site Extreme Tech, qu’Intel planchait sur un GPU discret répondant au nom de « Artic Sound ».

L’exploitation de telles puces pour des calculs IA s’inscrirait dans la stratégie d’Intel qui consiste à mettre différents types de puces à contribution dans ce domaine. En plus des puissants processeurs Xeon, Intel met en avant les FPGA d’Altera ainsi que la nouvelle gamme de processeurs Intel Nervana développée spécifiquement pour des tâches IA.

Le marché des puces graphiques est actuellement dominé par Nvidia et AMD. Mais, Intel entend donc venir jouer les trouble-fêtes dans ce secteur en pleine croissance.

(Crédit : @Intel)

Recent Posts

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

3 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

5 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

6 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

1 jour ago

ERP : Infor suspend le projet CM3

Infor va abandonner le projet CM3, une version sur site et conteneurisée de son ERP…

1 jour ago

Mainframe : IBM Cloud lance z/OS en tant que service

Le groupe IT confirme la disponibilité d'une instance serveur virtuel de développement et de test…

1 jour ago