Puces: Infineon redevient bénéficiaire, mais…

Cloud

Le fabricant annonce son premier bénéfice depuis dix trimestres

Pas de chance pour Infineon, le deuxième fabricant européen de semi-conducteurs. Si le groupe avait annoncé ses résultats quelques semaines plus tôt, tout le monde aurait salué les premiers bénéfices de l’entreprise depuis dix trimestres. Aujourd’hui, après les annonces successives des excellents résultats des leaders du secteur (Intel, STM…), les perspectives d’Infineon déçoivent: le marché financier, ‘boosté’ par les bonnes nouvelles de la concurrence, attendait mieux…

Néanmoins, pour son 4è trimestre, le fabricant fait état d’un résultat net bénéficiaire de 49 millions d’euros, après une perte de 116 millions au troisième trimestre et après une perte de 506 millions sur le même trimestre du précédent exercice. Prévisions neutres Son résultat d’exploitation (Ebit) a été de 67 millions d’euros au quatrième trimestre clos le 30 septembre contre une perte d’exploitation de 116 millions d’euros au trimestre précédent et 295 millions il y a un an. Autre bonne nouvelle: le chiffre d’affaires du trimestre a progressé de 37% à 1,76 milliard d’euros. Une meilleure productivité, une hausse des prix des mémoires, lesquelles représentent 40% de son activité, et un bénéfice exceptionnel tiré de la cession de sa participation restante dans la coentreprise taïwanaise ProMOS Technologies expliquent, aux yeux d’Infineon, ce redressement des résultats. Malgré ce redressement, les analystes ont été déçus par les prévisions assez mitigées du groupe. Les pressions sur les prix limiteront la croissance du marché mondial des semi-conducteurs à 18% en 2004, près du bas de la marge de croissance de 16,8 à 25,9% prévue par les grandes organisations professionnelles, explique la firme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur