Puces : Intel perd de sa superbe, AMD bondit

Cloud

Pour la deuxième année consécutive, AMD voit ses ventes doublées tandis
qu’Intel perd du terrain

L’âge d’or d’Intel appartient-il au passé ? Certes, le groupe américain reste en 2006 le premier fondeur de la planète. Mais la concurrence ratrappe le terrain perdu, et notamment l’ennemi juré AMD, qui monte au classement à grande enjambées.

Selon le classement 2006 du cabinet iSuppli, Intel conserve donc la première place avec une part de marché Intel de 12,1%. Mais ses ventes sont en repli de 11% à 31,5 milliards de dollars. “Pour le géant américain du microprocesseur Intel, 2006 a été la pire des années, car ses revenus mondiaux de semi-conducteur ont chuté de 11,1 pour cent par rapport à 2005”, a déclaré Dale Ford, vice-président market intelligence pour iSuppli.

Le géant américain précède Samsung (7,6%) et Texas Instruments (4,8%). Toshiba arrive 4ème avec une part de marché de 3,9%. Le franco-italien STMicroelectronics a conservé sa place de cinquième fabricant de semi-conducteurs mondial en 2006 avec une part de marché de 3,8%,

Mais le véritable vainqueur 2006 est AMD dont les ventes doublent encore cette année. Le groupe s’est hissé à 8ème place du classement l’année dernière, soit sept places de plus qu’en 2005, où le groupe californien occupait la 15ème place.

“Pour AMD, le rival plus petit d’Intel aux États-Unis, 2006 a été une année incroyable, étant donné qu’AMD a réussi une augmentation colossale de 91,6% de ses revenus pour l’année, en grande partie grâce à une acquisition décisive mais également en raison d’un grand avancement de sa part de marché sur les micro-processeurs”, a poursuivi Ford.

Le fondeur affiche une part de marché de 2,9% pour des ventes évaluées à 7,5 milliards de dollars.

Globalement, le marché des semi-conducteurs a progressé de 9,3% en 2006 à 260 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur