Puces: la Chine trop protectionniste?

Régulations

Les Etats-Unis vont porter plainte contre le pays devant l’Organisation mondiale du commerce

Les relations commerciales dans les hautes technologies entre la Chine et les Etats-Unis s’enveniment. Au coeur du problème: l’attitude protectionniste de l’empire du Milieu, dénoncée par Oncle Sam qui pourtant s’y connaît en mesures de protection.

Dernier épisode en date avec le marché des micro-processeurs. Les USA estiment que Pékin favorise les fabricants chinois de puces électroniques au détriment des étrangers en n’imposant les semi-conducteurs locaux que de 3 à 6% alors que les semi-conducteurs étrangers sont frappés d’une TVA de 17%. Néanmoins, le gouvernement chinois a clairement fait comprendre aux Américains qu’il n’avait aucune intention de changer de politique en matière de taxation des micro-processeurs. Conséquence, les Etats-Unis s’apprêtent à lancer leur première plainte contre la Chine devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC). La plainte pourrait être déposée dès mercredi devant l’organisation internationale établie à Genève, selon des responsables américains anonymes cités par le Financial Times. Cette affaire intervient quelques jours après qu’Intel ait menacé de quitter le marché chinois pour des raisons assez similaires. Le fondeur reproche aux autorités chinoises de vouloir imposer des standards de sécurité locaux aux produits sans fil type Wi-Fi (voir notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur