Puces: le rebond se confirme

Régulations

Ventes en hausse, perspectives favorables, prévisions réhaussées, croissance des ventes de PC: tous les indicateurs sont au vert

La sortie de la PS3 de Sony, la future console de jeu du géant de l’électronique grand public, sera un événement mondial d’autant plus important que tout le secteur des jeux vidéo et une partie de l’industrie vibrent de concert avec le japonais.

Des enjeux considérables Tout d’abord pour relancer un secteur en panne depuis près de deux ans, les jeux vidéo, malgré la sortie de la Xbox 360 de Microsoft et les effets homéopathiques des consoles portables Sony PSP et Nintendo DS. Le marché du jeu vidéo représente un potentiel annuel de 30 milliards de dollars ! Mais aussi pour valider un nouveau processeur qui lorgne avec envie le gigantesque marché de l’électronique grand public, Cell, conçu par IBM, Sony et Toshiba autour d’un c?ur PowerPC. Sony l’a choisi pour la PS3, IBM développe un Linux pour en faire un outil pour l’industrie, et Toshiba rêve d’un téléviseur piloté par Cell. Mais si Sony réussit son coup, l’écosystème à ce jour restreint de Cell pourrait connaître une belle expansion. Autre enjeu considérable, l’avenir du Blu-Ray, le candidat au remplacement du DVD, concurrent du HD-DVD de Toshiba qui équipera en option la Xbox 360 de Microsoft. Après une course au cordeau, et bien que soutenu par une grande partie des majors d’Hollywood (qui restent toutefois attentives à l’évolution du marché…), ce standard Blu-Ray souffre d’un lourd handicap: son prix. Cela pourrait permettre au HD-DVD de prendre une longueur d’avance. Un lecteur Blu-Ray coûte le double de son concurrent HD-DVD ! Seule la PS3, qui embarque un lecteur Blu-Ray, avec sa production de masse qui devrait exploser au cours des fêtes de fin d’année et des mois qui suivront, peut tenter de rééquilibrer la balance, mais rien n’est moins certain? Mais la plus forte attente est certainement celle des joueurs. Sony bénéficie d’une notoriété unique sur ce marché, et nombre de joueurs sont dans les starting-blocks et se précipiteront sur la console. En revanche, avec sa PS3, Sony va devoir justifier d’un facteur prix encore jamais atteint – en dehors de l’exceptionnelle console NeoGeo et de ses cartouches gigantesques, réservée à un marché de hard-gamers très informé ? qui risque de limiter son potentiel et de faire réfléchir avant l’acte d’achat, ce qui n’est jamais très bon. 27 jeux au Tokyo Game Show Sony doit séduire les joueurs et les consommateurs à tout prix afin de compenser l’effet prix de sa console par un effet d’achat d’impulsion. Mais celui-ci sera commandé par la qualité des jeux qui seront proposés. La démonstration devra être bluffante ! Quant à la quantité de titres et à leurs genres, ils devront être suffisants pour séduire la masse de jeunes adultes qui consommeront de la PS3 (son prix l’éloigne des enfants). Les joueurs vont donc scruter les annonces du Tokyo Game Show, le dernier grand salon du jeu vidéo avant la sortie de la PS3, qui se déroulera du 22 au 24 septembre. Sony sera certainement la vedette, mais il n’a pas droit à l’erreur, et d’autres comme la Nintendo Wii l’attendent au tournant. Il devra pour cela démontrer en particulier que l’industrie, et surtout les éditeurs, sont derrières lui. Sony devrait y présenter 27 jeux ‘jouables‘, contre 13 seulement au salon Electronic Entertainment Expo (E3) qui s’est déroulé à Los Angeles en mai. Et il lui faudra d’abord séduire la presse spécialisée, la seule qui pourra raviver les braises sous le pied des joueurs impatients?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur