Puces: les Taïwanais sont optimistes, mais…

Régulations

Le premier fondeur mondial -c’est le taïwanais TSMC- prévoit une augmentation de 20% de son chiffre d’affaires cette année

Difficile de se faire une opinion sur le marché des semiconducteurs. L’année 2002 a sonné le début de la reprise (après une année 2001 catastrophique) mais 2003 montre déjà des signes d’essouflement. Les prévisions des analystes ont ainsi été plusieurs fois revues à la baisse. Du côté du Gartner, on table sur une progression du marché mondial de l’ordre de 8-9%.

Cet avis “mondial” n’est pas partagé par le taiwanais TSMC, premier de sa catégorie. Le groupe estime que son chiffre d’affaires va augmenter cette année de 20%. Son président assure même qu’il peut maintenir le rythme d’une croissance moyenne de 20% de son chiffre d’affaires au cours des sept prochaines années! Sans donner de plus amples détails. Volumes en hausse Le groupe avait annoncé auparavant que l’augmentation des volumes vendus et des prix de vente lui permettrait d’augmenter son chiffre d’affaires d’environ 25% au deuxième trimestre par rapport au premier. Les analystes expliquent que les principaux clients du groupe, comme le concepteur de puces graphiques Nvidia ou celui de processeurs pour les télécommunications Broadcom, accumulent actuellement d’importants stocks de leurs nouveaux produits. Ils profitent également de ventes meilleures que prévu pour leurs produits antérieurs. Ce qui expliquerait l’optimisme de TSMC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur