Puces/Mémoires : chaud et froid sur les trimestriels

Cloud

Texas Instruments et Infineon annoncent des résultats supérieurs aux attentes tandis que ARM chute

Les géants des puces et des mémoires connaissent-ils enfin, cette année, la reprise tant espérée par tous les analystes? Il est encore trop tôt pour le dire mais les derniers résultats trimestriels montrent une tendance à l’amélioration.

Le premier producteur mondial de semiconducteurs pour téléphones mobiles, l’américain Texas Instruments annonce ainsi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu. Il a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net de 121 millions de dollars, comparé à 95 millions un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a progressé de 180 millions de dollars, soit 7%, à 2,34 milliards par rapport au 2è trimestre 2002 et de 150 millions par rapport au premier trimestre 2003. Par rapport au premier trimestre 2003, les ventes de semiconducteurs ont progressé de 3%. Sur l’année, le groupe anticipe un chiffre d’affaires entre 2,29 et 2,49 milliards de dollars. Contraste Le fabricant allemand Infineon annonce, de son côté, un repli important de sa perte pour son troisième trimestre fiscal. Cette dernière est de 116 millions d’euros contre 328 millions enregistrée au trimestre précédent. Le groupe a, par ailleurs, réalisé un chiffre d’affaires de 1,47 milliard d’euros, stable en rythme séquentiel et en hausse de 11% en glissement annuel. Le fabricant de mémoires explique notamment cette amélioration séquentielle par une productivité accrue et une poursuite de son programme de réductions de coûts. Enfin, du côté du britannique ARM, c’est la soupe à la grimace. Le concepteur de semi-conducteurs a publié, pour le deuxième trimestre, un bénéfice en baisse de 60% sur l’an dernier. La société, qui conçoit et vend sous licence des puces utilisées notamment dans les téléphones portables, a réalisé sur le trimestre à fin juin un bénéfice imposable de 6,6 millions de livres sterling (10,5 millions de dollars) contre 16,2 millions sur la période correspondante de l’an dernier. “Les informations en provenance de l’industrie des semi-conducteurs continuent de rendre compte d’une situation contrastée (…) et nous continuons de gérer la société en anticipant une persistance au second semestre des faibles niveaux d’activité de ces derniers trimestres”, note ARM. On attend pour ce mercredi 23 juillet les résultats de STMicroelectronics.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur