Pulse 2011: IBM veut automatiser l’administration du cloud

CloudRéseauxVirtualisation

Avec ses solutions Tivoli, IBM entend étendre l’automatisation du provisionnement des machines virtuelles et l’usage du stockage virtuel pour la reprise d’activité sans interruption.

Lors de la seconde journée de Pulse 2011, les spécialistes d’IBM ont démontré la capacité de Tivoli à étendre la gestion de services aux environnements de Clouds hybrides, combinant cloud privé et cloud public : gouvernance, sécurité, gestion unifiée des ressources virtuelles et physiques… Mais surtout, Big Blue a annoncé quelques solutions et rappelé quelques annonces majeures récentes faisant de Tivoli une solution d’administration globale idéale pour le cloud, mais pas seulement : gestion de la virtualisation et de son stockage, sécurisation du système d’information étendu et gestion des modifications.

Afin d’étendre l’automatisation à travers les divers types de clouds (publics, privés ou hybrides) et d’en simplifier la gestion, IBM met en avant deux annonces : Tivoli Provisioning Manager 7.2 et Tivoli Storage Management. Le premier, (en programme beta) automatise le provisionnement/déprovisionnement de machines virtuelles, mais aussi leur déplacement à chaud automatisé sans interruption. Et surtout, la solution diminue les délais de ces opérations ramenées à quelques minutes en mode dynamique, comme l’ont démontré en direct les spécialistes Tivoli d’IBM lors de l’événement. Si pour l’instant la solution gère les machines virtuelles Power VM, KVM, Xen et VMware ESX, Big Blue affirme ne pas exclure Microsoft Hyper-V dans les évolutions à venir. Et la demande des clients devrait favoriser cette intégration. Mieux encore, Tivoli Provisioning Manager 7.2 peut fédérer les images de machines virtuelles sous forme de librairies.

Destiné au stockage des environnements virtuels, Tivoli Storage Management for Virtual Environnements s’appuie sur vStorage API for Data Protection de VMware pour prendre la main sur le stockage. « Comme VMware vSphere joue le rôle d’hyperviseur pour les serveurs, IBM Storage Hypersor anime à la fois de solutions de milieu de gamme avec le Storwise V7000 et de solution d’entreprise avec le SAN Volume Controller (SVC) », affirme-t-on chez IBM. Et l’éditeur met en avant sa technologie de ‘Near instant recovery’. Sans interruption et de façon transparente, elle permet de restaurer un environnement vers l’image, en réactivant progressivement les tâches selon les besoins des opérations effectuées par l’utilisateur. Et cela fonctionne sur les hôtes Windows et Linux (RedHat et Suse) des machines virtuelles VMware.

Retrouvez l’article complet sur SiliconDSI.fr.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur