Pulse 2013 – IBM mise sur les standards d’une infrastructure dopée au Big Data

DSI

Administrer l’infrastructure ne suffit plus, il s’agit désormais d’automatiser et de provisionner à la volée. IBM introduit Big Data pour optimiser, voire prévenir les incidents. Une nouvelle ère ?

De l'hybride, pour longtemps encore
De l'hybride, pour longtemps encore

Les standards pour mieux gérer l’hétérogénéité
« Comme nous l’avons déjà constaté avec les systèmes d’exploitation Unix, Windows, Linux… les systèmes d’information resteront encore longtemps hétérogènes,» clame Deepak Advani, directeur général de la gamme Tivoli chez IBM.
« C’est pourquoi nous offrons des solutions flexibles et ouvertes valables aussi bien pour les clouds privés publics ou les infrastructures hybrides.»

Objectif : Cloud Workload
Objectif : Cloud Workload

Objectif : Cloud Workload

Dans un tel contexte, IBM prône une approche basée sur les standards, et annonce d’ailleurs une nouvelle offre de cloud privé basée sur OpenStack : SmartCloud Orchestrator (voir notre article).
Dans ce contexte, une solution d’administration se doit d’orchestrer à la fois des ressources (recensement, provisionnement et administration), des tâches (ou workload, pour les optimiser à la volée) et des services (gestion du cycle de vie des services cloud). Et les standards doivent intervenir à tous les niveaux.

PaaS et IaaS deviennent Software Defined Environnement
PaaS et IaaS deviennent Software Defined Environnement

PaaS et IaaS deviennent Software Defined Environnement

Encore des piles complémentaires qui s’empilent
Reprenant la typologie commune des trois couches (Iaas, PaaS et SaaS) en y ajoutant les applications métiers, IBM concentre l’infrastructure (IaaS) et la plate-forme (PaaS) dans un ensemble baptisé Software Defined Environnement.
Entre le matériel et les applications, cette “grosse couche” assure le bon fonctionnement des tâches et prend en charge le provisionnement des ressources et l’optimisation dynamique des applications.

Une couverture complète totalement administrée
Une couverture complète totalement administrée

Pour bien administrer, encore faut-il savoir précisément de quelles ressources on dispose, pouvoir les mesurer et les contrôler afin d’automatiser au maximum le tout sur la base de règles efficaces.
Ce qu’IBM concentre en un slogan de trois mots : Visibility, Contrôle Automation.
Pour y parvenir, Tivoli et les offres SmartCloud intègrent des mécanismes de contrôle et de mesures (comme les technologies issues de CoreMetrics racheté en juin 2010), mais aussi une corrélation des multiples informations d’administration ou de supervision via des technologies de type Big Data. Et la boucle est bouclée.

Lire aussi :

Auteur : admin
Avis d'experts de l'IT