Python 3.1 touche à une phase de stabilisation

Logiciels

Corrections de bogues et optimisations sont au cœur de cette nouvelle version

Le langage de programmation Python est dorénavant disponible en mouture 3.1. Cette version se focalise sur la stabilisation et l’optimisation des nouvelles fonctionnalités introduites avec Python 3.0. Près de 370 problèmes ont ainsi été éliminés dans Python 3.1.

La librairie d’entrées/sorties, auparavant composée de code Python, a été réécrite en C, ce qui permet d’augmenter ses performances d’un facteur allant de 2 à 20 (en fonction des tâches demandées). Une nouvelle méthode d’évaluation du code permet d’accélérer Python jusqu’à 20 % lorsque l’interpréteur a été compilé avec certains outils, comme le GCC, l’ICC ou SunPro. Le décodage des caractères UTF est dorénavant quatre fois plus rapide que précédemment. Enfin, le module json dispose d’une extension en C qui améliore nettement ses performances.

Python 3.1 se veut mieux adapté aux environnements 64 bits. Ainsi, une option permettra de stocker les entiers en utilisant une base plus grande. Le gain en terme de vitesse (sur les machines 64 bits) est significatif.

Quelques nouveautés font leur apparition. Python 3.1 dispose maintenant de dictionnaires ordonnés, une fonctionnalité très demandée. Lorsque vous modifierez une clé, elle conservera sa position d’origine. Le langage sera également capable d’insérer des séparateurs de milliers dans les nombres. La méthode employée est suffisamment générique pour s’adapter aux spécificités de chaque langue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur