Q2 2010 : Google se juge « solide », mais les analystes déchantent

Logiciels

Pour ce deuxième trimestre dit « solide » par Google, le moteur de recherche dévoile un bénéfice net inférieur aux attentes de Wall Street, mais un chiffre d’affaires en augmentation de 24 %.

Un chiffre d’affaires en augmentation de 24 % pour Google au deuxième trimestre, mais un bénéfice net légèrement inférieur (1,84 milliard de dollars), d’où une cotation de 6,45 dollars là où les prévisions en attendaient 6,52 dollars. Conclusion, des investisseurs déçus et une action Google qui perd 4% à l’annonce de ces chiffres.

À ces résultats en-deçà de ce qu’attendaient les analystes, plusieurs explications sont données, notamment le fait que Google joue la carte de l’investissement. Avec plusieurs acquisitions et l’embauche de 1200 personnes, ses dépenses opérationnelles ont en effet augmenté de 22%. Rappelons par exemple que le 2 juillet dernier, le moteur de recherche rachetait pour 700 millions de dollars, ITA Software, un éditeur de logiciels de réservation pour les agences de voyages et les compagnies aériennes.

«Ils dépensent plus d’argent dans la recherche et le développement qu’on ne l’aurait cru et un peu moins dans les ventes et le marketing », déclare l’analyste de BGC Partners Colin Gillis cité par Reuters. «Google a clairement dit qu’il revenait en mode investissement. »

Sur les 6,82 milliards de dollars de chiffre d’affaires réalisés sur ce second trimestre, 6,56 milliards proviennent de la publicité. Revenus publicitaires générés à deux endroits : à hauteur de 4,5 milliards de dollars (+23 %) sur ses propres sites et à hauteur de 2,06 milliards de dollars depuis son réseau AdSense (+23 % également).

Si les analystes font grise mine, Google salue pour sa part « un solide deuxième trimestre », par la voix d’Eric Schmidt, son PDG. Des résultats également salués par Standard & Poor’s. L’agence de notation a donné un « AA- » à Google. C’est sa quatrième note la plus haute avec, une perspective stable. S&P a reconnu le « profil financier extrêmement solide et la forte position de leader dans son secteur » de Google.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur