Pour gérer vos consentements :

L’émulateur open source Qemu disponible en version 1.0

Qemu est un émulateur de haute volée. Ce projet open source, lancé il y a plus de huit ans par Fabrice Bellard, était initialement dédié au monde x86. Bref, ce n’était ni plus ni moins qu’un émulateur de PC. Qemu est aujourd’hui livré en mouture 1.0. Il est dorénavant compatible avec quatorze architectures processeur : Alpha, ARM, Coldfire, CRISv32, LatticeMico32, MicroBlaze, MIPS, PowerPC, S/390, SPARC, Super-H, Unicore32, x86 et Xtensa (une nouveauté de cette 1.0).

La nouvelle mouture de ce logiciel propose de faire fonctionner les processeurs virtuels sur un thread (flux d’instructions) séparé, ce qui permettra de mieux tirer profit de la puissance des processeurs multicœurs. La gestion de la mémoire et des disques a été revue en profondeur, ce qui permettra d’améliorer la stabilité du programme, ainsi que sa flexibilité.

Simulateur de plates-formes embarquées

Qemu pourra servir d’émulateur d’ordinateur, mais également de simulateur de plates-formes embarquées, afin de tester des logiciels sans recourir à une carte de prototypage. Ce produit est également le chouchou des hyperviseurs open source. KVM et Xen s’appuient ainsi massivement sur cette offre.

D’autres projets plus originaux se basent sur Qemu. C’est ainsi le cas de l’émulateur iOS iEmu. Les développeurs de Wine (une implémentation des API de Windows pour UNIX) ont également le projet de créer un dérivé ARM de leur solution. Les appels aux API seront très rapides, car pris en charge par une version native de Wine. Le code x86 présent au sein des applications Windows sera pour sa part exécuté par Qemu. Une approche hybride prometteuse.

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

3 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

4 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

9 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago