Qobuz : la « Rolls » du téléchargement de musique

Cloud

Qobuz, la nouvelle plate-forme légale propose des téléchargements de fichiers musicaux dont le mot d’ordre est qualité. Trois formats sont déclinés pour séduire les mélomanes.

Qobuz n’a pas voulu être une plate-forme légale de plus, derrière Virgin ou encore la Fnac. Lancée en 2008 par une équipe de professionnels de la musique enregistrée, d’experts et de journalistes, elle propose un service de musique en ligne global (téléchargement, streaming, magazine, communauté). Lors d’une conférence de presse, le 2 septembre à la symbolique bibliothèque nationale de France, le fondateur de Qobuz, Yves Riesel, annonçait un élargissement de l’offre vers une plus grande qualité musicale. «Musique numérique n’est pas synonyme de qualité erratique», commente le communiqué de la société. En réalité, la différence selon Qobuz, se joue sur l’absence de compression des données.

En plus de son répertoire standard, le site propose ainsi une bibliothèque avec deux formats non-compressés. Le « Loss Less » qui est la reproduction de la qualité CD, et le « Studio Master », commercialisé pour un certain nombre de titres en partenariat avec des producteurs. Ces derniers se chargent de reproduire les vrais master originaux sortant de leur studios. Une offre alléchante pour les mélomanes puisque la qualité d’écoute est supérieure aux autres formats. « Cette qualité autorise une expérience unique pour le mélomane, et est particulièrement appréciable dans certains genres musicaux ou pour les productions aux prises de son soignées », estime Qobuz.

Une question se pose néanmoins, Qobuz remportera-t-il son pari de la qualité? A l’heure de la consommation de masse, où l’industrie du disque souffre du téléchargement illégal, on peut de demander si les amateurs de musique oseront mettre le prix aun niveau de l’écoute « supérieure ». Le prix d’un album complet en version standard est de 9,99 euros, ce qui est équivalent à ceux proposés par d’autres plate forme légale. En revanche, le Loss Less passe à 12,99 euros, soit le prix d’un CD acheté en magasin, sans le plaisir de l’emballage officiel. Le Studio Master lui est vendu entre 14,99 et 16,99 euros, des chiffres bien supérieurs à ceux que proposent ses concurrents Amazon ou Virgin. Mais qualité oblige, vous répondraient les mélomanes. C’est sûr, ils ne mettront pas ce prix pour écouter Britney Spears !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur