Quaero, futur Google européen

Régulations

L’Agence de l’innovation industrielle (AII) présentera en janvier Quaero, le futur moteur de recherche européen concurrent de Google et des géants américains de la recherche en ligne

Annoncé par le Président Jacques Chirac à l’occasion du Conseil des ministres franco-allemand qui s’est tenu à Reims en avril dernier, Quaero (‘

chercher‘ en latin) est le projet de moteur de recherche multimédia européen. Il réunit des entreprises industrielles européennes (Deutsche Telekom, France Télécom et Thomson), des entreprises technologiques (Bertin Technologies, Exalead, Jouve, LTU et Vecsys), des instituts de recherche (dont l’Inria, l’Inra, le CNRS, Clips/Mag, RWTH-AAchen et l’Université de Kalrsruhe), ainsi que des fournisseurs de contenus (dont l’INA et Studio Hambourg). Présentant Quaero à l’AFP, Jean-Luc Moullet, chef de file du projet et vice-président solutions logicielles de Thomson, a indiqué que le tour de table et les objectifs du projet seront présentés à l’Agence de l’innovation industrielle (AII) dans la deuxième moitié de janvier. Quaero cible directement les grands acteurs ? tous américains ? du marché de la recherche en ligne. Contrer en priorité Google, dont les ambitions ne cessent d’inquiéter, mais aussi Yahoo! et Microsoft MSN. Et d’ambitions, le projet européen n’en manque pas non plus? Les fondateurs Guaero visent la sophistication technologique, histoire de faire mieux que Google, en s’appuyant sur des techniques avancées de transcription, d’indexation et de traduction automatique de documents audiovisuels multilingues, ainsi que de reconnaissance et d’indexation des images. Reste à finaliser la participation de chacun des membres du projet, le premier de l’Agence de l’innovation industrielle à être labellisé, vers le fin mars 2006. D’autres groupes industriels pourraient aussi entrer dans le projet, on évoque Thales et un grand groupe allemand.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur