Qualcomm iQ2012 : les processeurs au service de la réalité augmentée

Composants

À l’occasion de sa conférence iQ2012, Qualcomm s’est surtout contenté de revenir sur les innovations applicatives en cours de développement.

Berlin – « Qualcomm est devenu le sixième fabricant de puces au monde », s’est félicité Steve Mollenkopf, président et chief operating officer de Qualcomm sur la scène du Kosmos à Berlin, ce mardi 11 septembre, où se déroule l’iQ 2012, 4e édition du genre en Europe.

iQ 2
Steve Mollenkopf, président et chief operating officer de Qualcomm.

Après avoir rappelé quelques chiffres reflétant l’activité de la société (483 millions de puces Snapdragon en modèles MSM vendus en 2011, plus de 215 licences CDMA commercialisées, plus de 21,2 milliards de dollars investis en R&D depuis la création de Qualcomm il y a plus de 20 ans…), le COO s’est surtout focalisé sur le potentiel du marché des smartphones et de la mobilité en général dans un monde toujours plus connecté: 6 milliards d’appareils sans fil actuellement en service dont 1,8 milliard en 3G, 1 million de nouvelles connexion 3G par jour, et 5 milliards de smartphones à l’horizon 2016.

Soit un marché data de plus de 320 milliards de dollars. Plus que les industries de la musique, du cinéma, des fournisseurs d’accès et des opérateurs de télévision par le câble, selon lui.

73 projets appplicatifs

Un marché immense sur lequel Qualcomm compte bien prospérer. En vendant des puces, principalement (et des brevets) mais aussi en accélérant l’adoption de ces nouvelles technologies à travers des programmes de développement pour les usages quotidiens, démonstrations d’applications et d’usages à l’appui.

Steve Mollenkopf a alors enchaîné sur les présentations de quelques-uns des 73 projets mis en œuvre dans 31 pays par Qualcomm. Parmi celles au plus fort potentiel, 2net, une initiative de Qualcomm Life où les capteurs sans fil remplacent le lourd appareillage hospitalier pour assurer le suivi des patients à la santé fragile. « Le programme arrive en Europe dans quelques mois », assure le dirigeant.

iQ 3
Jo Harlow, de Nokia, invitée… à refaire la présentation des Lumia Windows Phone 8.

Mais aussi Vuforia, programme de réalité augmentée qui, au-delà des jeux, intéressera le commerce. Par exemple en permettant au smartphone d’ajouter des informations (notamment en 3D) sur un produit imprimé dans un magazine.

Ou encore, la possibilité de voir différents coloris d’un vêtement dans un magasin et d’acheter en ligne sur place. Une application déjà mise en œuvre pour une chaîne de magasins aux États-Unis.

Une centaine d’OEM clients de QRD

Citons enfin AllJoyn, un système de P2P local pour simplifier l’échange de données et qui répondra notamment aux besoins des foyers où « il y aura des centaines d’adresses IP » entre les différents appareils informatiques et ménagers interconnectés.

Autant de solutions applicatives auxquelles Qualcomm apporte son soutien pour mieux vendre ses processeurs. Notamment à travers des API HTML5, mais aussi avec son activité QRD de design d’intégration de ses puces qui réduit à trois mois la conception d’un smartphone (jusqu’à 18 mois en temps normal) en direction des OEM.

Deux ans après le lancement de QRD, Qualcomm revendique une centaine de clients OEM.

Des démonstrations toujours intéressantes mais rien de très nouveau depuis l’an dernier. Et Steve Mollenkopf est resté bien discret sur les résultats financiers de l’entreprise, ses projections et sa roadmap.

Certes, il s’agit d’une conférence Innovation mais on reste un peu sur notre faim concernant les futures innovations technologiques de l’entreprise. Il est vrai que le Snapdragon S4 Pro quatre cœur sort à peine des usines de production.

Jo Harlow invitée

Le COO a ensuite invité Jo Harlow, executive vice president de Nokia, qui a refait la présentation des Lumia 920 et 820, équipés bien sûr de puces Snapdragon S4.

Elle en a profité pour renouveler les excuses de Nokia d’avoir un peu bidonné les précédentes démonstrations de prise de vue avec de nouvelles présentations plus réalistes démontrant qu’en matière de photo et vidéo, le Lumia 920 et sa technologie PureView a une longueur d’avance sur la concurrence.


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – STMicroelectronics, ce géant méconnu des semiconducteurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur