Qualcomm élargit sa collaboration avec l’IMEC sur le CMOS avancé

Composants

Qualcomm Technologies et l’IMEC, l’Institut de microélectronique et composants, ont annoncé avoir élargi leur collaboration sur le programme de R&D relatif aux procédés CMOS avancés. Qualcomm entend ainsi anticiper le passage sous les 22 nm.

Qualcomm Technologies, une filiale de Qualcomm, étend sa collaboration avec l’IMEC afin d’appréhender les procédés CMOS avancés.

La société fabless (sans usine de fabrication) rejoint des entreprises de premier plan telles que Fujitsu, Sony, TSMC, Global Foundries, Micron, Intel, Panasonic, Samsung, SK Hynix et Toshiba/Sandisk. En mai 2011, c’est Nvidia, une autre société fabless, qui rejoignait le programme de l’IMEC portant sur les procédés CMOS avancés.

En filigrane, l’institut de recherche inter-universitaire basé à Louvain en Belgique désire intégrer les acteurs fabless à ses programmes de R&D pour qu’ils puissent prendre le pouls des futures technologies CMOS à venir.

Qualcomm s’intéresse au futur de la filière CMOS

L’évaluation du potentiel et des problématiques posées par des technologies sous les 22 nm puis les 10 nm permettra à ces sociétés d’anticiper et d’adapter leurs efforts de développement.

La société basée à San Diego désire apprendre sur les procédés nanoélectroniques en filière CMOS afin d’accélérer le développement de ses puces de futures générations.

« Nous continuons d’investir massivement dans le leadership technologique ce qui inclut les technologies avancées de semiconducteurs », a ainsi déclaré Jim Thompson, vice-président exécutif de l’ingénierie au sein de Qualcomm Technologies, dans un communiqué publié par l’IMEC.

Qualcomm Technologies étend ainsi sa collaboration avec l’IMEC. « Nous avons collaboré avec l’IMEC sur le programme de micro-empilements 3D durant les quatre dernières années et nous sommes impatients d’étendre notre engagement avec l’IMEC pour inclure la recherche sur les procédés CMOS et le nouveau programme MRAM (Magnetic Random Access Memory) », précise Jim Thompson.

L’IMEC est un des tout premiers centres mondiaux de R&D en micro et nanoélectronique. Il offre aux membres du programme de R&D un aperçu complet des technologies CMOS futures, qui ne sont pas encore largement disponibles pour l’industrie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur