Quand le ’12’ passe à l’automatique…

Régulations

La douce voix des préposées aux renseignements téléphoniques pourrait bien disparaître. Remplacées par qui? Des… robots!

Les abonnés téléphoniques de Gironde vont tomber de haut. S’ils appellent le 12, le service de renseignements de France Télécom, ils ne seront plus en relation avec une opératrice et sa voix suave, mais ils auront affaire à un… automate.

L’opérateur lance en effet dans la région l’expérimentation du “12 automatique”. C’est un robot, doté d’un système de reconnaissance vocale qui répondra aux clients. Par chance, ces derniers auront néanmoins le choix entre une opératrice (ou parfois un…) en chair et en os et le robot. Tout en sachant que la version non-humaine sera moins chère (0,6 euro contre 0,8). Baisse du trafic de 20% Pas sûr que les abonnés apprécient cette “nouveauté”. Mais si tel est le cas, France Télécom envisage d’étendre le système au niveau national. Le but: générer des économies et reclasser des employés qui seraient amenés à changer de métier. Au total, 2.200 personnes travaillent pour le 12. Précisons également que le 12 est de plus en plus sérieusement concurrencé par Internet et par d’autres services de recherche comme Scoot. Résultat, le trafic du 12 a chuté de 20% en 2002. Du côté de France Télécom, on ne veut pas confirmer la généralisation de ce système et on insiste sur le fait que l’automate sera, quoiqu’il arrive, complémentaire des charmantes voix des opératrices. Ouf! on est rassuré.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur