Quand le bon vent souffle du Québec…

Régulations

Retour sur la terminologie francophone de la Toile qui s’enrichit des trouvailles de nos cousins québécois…

La Belle Province a le chic pour alimenter notre Commission Générale de la Terminologie et de Néologie, en nouveaux mots. L’un des derniers, publié au Journal Officiel du 20 juin 2003 est:

Courriel. Et oui: fini le mail, l’e-mail, le courrier électronique, bienvenu au courriel! Mais ce mot plutôt élégant va-t-il réellement changer les choses et notamment dans l’administration et dans les services publics ? Pas sûr. Puisqu’il faut considérer que, par voie de conséquence, tous les courriers et la communication officielle de ces services devront nommer un mail un courriel. Oui bien entendu, il faudra que les agents du service public (c’est ainsi qu’on les nomme, non?) apprennent ce mot, fassent le lien -lorsqu’ils le pratiquent – avec le mail et la messagerie, Outlook, Notes? On a donc encore du temps devant nous avant de lire un courrier comportant une phrase comme: “Pour faire suite à votre courriel du ?“. Ce mot va t-il faciliter le passage – que dis-je la migration – de l’administration et des services vers une réelle utilisation du courrier électronique pour correspondre et échanger avec nous, simples administrés ? L’échéance de l’accessibilité de l’ensemble des services via Internet en 2007 passe peut-être par la terminologie ? En attendant, je pense au Cédérom que j’écoute sur mon baladeur. Je fais aussi un peu de clavardage (‘chat’ pour nos amis Québécois) avec des amis, tout en gardant un ?il sur mon butineur (navigateur) sans me préoccuper du pourriel (spam) que je pourrais recevoir dans ma boîte à courriel. Au fait, la Boîte aux lettres ou BAL, elle devient quoi dans tout ça ? Ma Bac ? Bonnes vacances à tous et bon? clavardage ! Mon courriel: pminguet@club-internet.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur