Quand le spam rend fou…

Sécurité

Un américain excédé d’être inondé de ‘spams’ a été arrêté: il avait menacé de torturer et tuer les employés de la société qu’il soupçonnait d’être à l’origine des envois intempestifs

Les spams, ces mails commerciaux indésirables, ont le don d’agacer n’importe quel internaute. Mais à ce point là… Charles Booher, 44 ans, est programmeur à la Silicon Valley. Les spams le rendent fou. Résultat, il a entre mars et juillet 2003 menacé de torturer et tuer les employés de la société qu’il soupçonnait d’être à l’origine des envois perturbateurs.

La colère de l’homme est devenue incontrôlable. Charles Booher a menacé d’envoyer à cette société un « paquet rempli de spores d’anthrax » et de torturer ses employés avec une perceuse électrique et un pic à glace! Selon l’accusation, Booher aurait affirmé que faute d’être rayé de la liste d’envois de l’entreprise, il poursuivrait les employés pour les castrer (!!). On imagine la scène. « J’ai perdu mon calme » Le programmeur affirme que son ordinateur a été rendu pratiquement inutilisable par un bombardement de spams et de pop-ups publicitaires, ce qui l’a rendu fou furieux. Il s’explique à l’agence Reuters : « Voilà ce qui s’est passé : je suis allé sur leur site Web et je les ai suppliés d’arrêter de me harceler. Cela n’a fait qu’empirer. C’est à ce point que j’ai perdu mon calme. » Il affirme néanmoins ne pas posséder d’armes à feu, ni avoir accès à des spores d’Anthrax. Il a été inculpé puis relâché par le Procureur de Californie du Nord, contre une caution de 75.000 dollars. Il encourt jusqu’à 5 années de prison et 250.000 dollars d’amende. En attendant, l’homme va-t-il rouvrir sa boîte mail?


Avis d'experts de l'IT