Quand Villeneuve-le-Roi crée son Wiki communal …

Régulations

Pour la fête de l’Internet, la ville de Villeneuve-le-Roi invite ses
habitants à bâtir leur propre Wiki

Du 21 au 24 mars, les Villeneuvois sont conviés à la bibliothèque Anatole France, munis d’une clé USB ou de leurs photos de classes jaunies du début du siècle…

L’équipe municipale de cette ville du Val-de-Marne leur présentera le ‘wiki’ mis sur pied dans la perspective de la fête de l’Internet.

«Ces journées représentent l’occasion de se familiariser avec l’outil » , explique Richard Fortin, responsable pour les projets multimédia de la mairie.

A l’origine, il s’agit de « créer une encyclopédie collaborative sur la mémoire de la ville ». « Nous avons voulu mettre en place un projet qui rassemble, pour cela, choisi un outil collaboratif. Il est axé sur le thème de l’histoire, du passé, car ce dernier a tendance à se faire oublier ». Mais surtout, ce sujet est susceptible de mobiliser des populations très différentes. “Par exemple, explique Richard Fortin, sur l’histoire d’un simple monument, les écoles peuvent collaborer avec les anciens, qui apportent leur expertise, tout comme avec le service des archives de la mairie ».

Wiki-cité

Pour développer son projet, l’équipe municipale s’appuie sur le logiciel libre MediaWiki, avec lequel fonctionne la célèbre encyclopédie en ligne Wikipédia. Sur le même principe, il suffit de s’enregistrer pour en enrichir le contenu, mais Richard Fortin est là pour veiller sur les éventuels dérapages. « Cela dit, nous comptons aussi beaucoup sur l’autocontrôle ». Le thème de l’histoire, également, a été choisi pour canaliser les débats et éviter les débordements.

Pour l’instant il existe un ‘wiki’ sur Brest, mais il n’a pas été organisé par la municipalité. Alors, la question demeure : comment les personnes vont-elles s’approprier cet outil collaboratif nécessitant des “modérateurs” ou arbitres ? Que peut représenter un wiki pour une ville ? «C’est un saut dans l’inconnu» reconnaît Richard Fortin.

Il reste que cette municipalitén’est pas une béotienne en matière de TIC. L’an dernier, l’association « Villes Internet » lui a décerné un prix à hauteur de 3 ‘@’


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur