Quantum renforce son offre de sauvegarde StorNext

RéseauxStockage

Stockage de métadonnées, données primaires et gros volumes sont supportés à travers les nouvelles offres StorNext de Quantum. Objectif, assurer la croissance pour compenser largement la baisse du marché de stockage sur bande.

Le spécialiste du big data Quantum a profité du salon IBC 2011 d’Amsterdam (du 8 au 13 septembre) pour présenter ses nouvelles solutions de stockage. Rappelons que l’entreprise américaine née il y a 30 ans a développé une expertise pointue dans les solutions de sauvegarde/restauration et d’archivage plus que dans le stockage direct proprement dit. Les solutions répondent tant à la sauvegarde sur disque (avec la gamme DXi) comme sur bande (Scalar) sans oublier les machines virtuelles vmPRO dont une version 4000 arrivera en octobre.

Les annonces de l’IBC ne dérogent pas à la règle en se concentrant sur l’offre, applicative et matérielle, StorNext de partage et d’archivage des données. A commencer par l’appliance StorNext G300 Scale-Out Gateway. Proposée en 1 Gigabit Ethernet ou 10 GbE pour les réseaux IP, la passerelle G300 vise le marché du Scale-Out NAS qui permet d’augmenter facilement ses besoins de stockage sans impacter les performances ni augmenter les ressources nécessaires en terme de gestion.

Des performances « sans communes mesures »
Proposée avec les licences clients LAN StorNext illimitées, la G300 entend offrir des performances de streaming sans communes mesures avec l’offre actuelle du marché. « Aucun acteur ne sait faire la moitié de ce qu’on fait avec StorNext en solution intégrale », affirme Gabriel Chaher, vice président et responsable marketing EMEA et APAC. D’autant que la répartition automatique de charge entre plusieurs StorNext G300 sera intégrée en standard. Un souci de moins à gérer lors de l’évolution du parc de média de stockage. Il faudra néanmoins attendre début 2012, période annoncée de lancement, pour le vérifier.

L’offre à 75 000 dollars vient clairement concurrencer les produits d’Isilon OneFS, voire ceux d’IBM. Et bien qu’EMC, propriétaire d’Isilon depuis fin 2010, prévoit évidemment d’intégrer les technologies de sauvegarde dans des offres complètes, Quantum compte sur son avance technologique pour conserver l’avantage. Particulièrement dans le secteur du broadcasting générateur de grands volumes de données auxquels il faut pouvoir accéder rapidement à certaines données précises (par exemple une séquence particulière dans une vidéo ou un film).

Côté supports physiques, Quantum propose les nouveaux systèmes QM1200, QS1200 et QD6000. Le premier se concentre sur le stockage des métadonnées. Avec des disques de 600 Go 15K (15 000 tours/minutes) le QS1200 répond aux petits pools de données primaires. Enfin, le StorNext QD6000 offre jusqu’à 1 Po (1000 To) d’espace disque dans une même baie en multipliant les disques de 3 To à raison de 180 To par rack 4U. L’offre entend répondre aux besoins de performance de lecture-écriture de pointe en mono-flux. L’ensemble pourra être piloté par le logiciel StorNext Storage Manager. Quantum aime d’ailleurs à rappeler que son système de fichiers est le seul du marché à pouvoir s’interconnecter avec les trois principaux OS du moment, Windows, Linux et Mac OS. Les nouvelles appliances seront disponibles dans le courant du quatrième trimestre à des tarifs non encore précisés.

Compenser la baisse de la sauvegarde sur bande
Enfin, le M330, annoncé en amont de l’IBC, est un contrôleur de métadonnées pour les environnements SAN partagés hautes performances (fibre channel). Le premier d’une nouvelle série, promet Quantum. Le M330 vise pour l’heure les besoins de performances de milieu de gamme. Les prochains modèles s’adresseront à d’autres applications.

Avec ses nouvelles offres Quantum entend poursuivre sa progression sur les marchés du stockage sur disque (+19 % et solution adoptée par 80 % des entreprises d’ici 2014 selon IDC) et de la gestion du stockage et de la hiérarchisation des données (HSM) en hausse de 14 %. Le renforcement des solutions de gestion pour le stockage des environnements virtualisés avec l’acquisition de Pencetera en juillet dernier aidera le constructeur à assurer cette croissance. Laquelle doit plus que compenser la baisse régulière du marché de sauvegarde sur bande (malgré le coup de fouet apporté par la crise de 2008 qui a ressorti l’intérêt économique des solutions LTO).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur