Quasiment 300 millions d'internautes en Chine dont 117 millions de mobinautes

Régulations

Le lancement de la 3G dans le pays devrait accélérer cette tendance

La Chine est bien le pays comptant le plus d’internautes. Selon les derniers chiffres du China Internet Network Information Center (CNNIC), l’Empire du Milieu comptait à la fin du mois de décembre dernier 298 millions d’internautes, soit une progression de 41,9% sur un an. C’est quasiment le nombre d’habitants aux Etats-Unis…

Pour la première fois, le taux de pénétration du Net dans le pays, 22,6%, dépasse la moyenne mondiale qui serait de 21,9% selon les chiffres du CNNIC. Le haut débit concentre une très large partie des accès avec une proportion de 90,6%.

Un peu moins d’un internaute sur 3 est un mobinaute (117,6 millions de personnes) qui se connecte à partir de son téléphone portable. Le mobile constitue une alternative de poids au haut débit fixe dans un pays aussi vaste. Et cette tendance devrait s’amplifier avec le lancement de la 3G en Chine.

Le 7 janvier dernier, les autorités chinoises ont finalement attribué les très attendues licences de téléphonie mobile 3G aux opérateurs locaux. Rappelons que le pays compte 634 millions abonnés mobiles.

Dans le détail, on s’aperçoit que les 10-19 ans constituent le gros des troupes des internautes avec une part de 35,2% contre 27,8% il y a un an. Ils sont désormais plus nombreux que les 20-29 ans qui représentent 31,5% du parc.

Les zones urbaines sont évidemment les plus couvertes mais le CNNIC souligne que le nombre d’internautes vivant en zones rurales représente désormais 28,4% du total contre 25,1% il y un an.

En termes d’usages, la musique en ligne et la consultation des sites d’actualité restent le passe-temps favori des internautes chinois, des consultations dopées par des événements comme les Jeux Olympiques de Pékin ou les tremblements de terre dans le Sichuan.

Les blogs sont également à la mode, on compte désormais 162 millions de bloggers soit plus d’un internaute sur deux, la plupart sont des étudiants.

Cette frénésie donne des sueurs froides au régime qui rappelons-le s’est lancé il y a quelques temps dans un grand ‘nettoyage’ de la Toile chinoise. La censure et la répression progressent au même rythme que le nombre de nouveaux internautes.

A en croire les autorités chinoises, le Net serait le vecteur d’atteintes aux mœurs publiques. L’agence de presse britannique Reutersrapporte ainsi que le Parti communiste chinois surveille de près la diffusion d’informations dans le pays et censure aussi bien les contenus pornographiques que l’expression de toute opposition politique. C’est pourquoi la télévision officielle rapporte la mesure. “Il a été décidé de lancer une campagne nationale en vue de nettoyer Internet de ses contenus vulgaires, qui portent trop souvent atteinte à la morale publique et nuisent à la santé physique et mentale des jeunes“.

Le 12 décembre dernier, 91 sites ont purement et simplement été fermés et les géants du Web comme Microsoft et Google, avec le moteur de recherche chinois Baidu ont obéi aux directives du pouvoir et ont retiré les pages pouvant héberger des contenus jugés “vulgaires”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur