Que cache l’accord Adobe – Google ?

Régulations

Exit Yahoo et avertissement à Microsoft, l’éditeur Adobe va distribuer avec ses solutions la Google Toolbar, un contrat signé pour un montant qualifié de ‘significatif’ pour les revenus d’Adobe

A quelques mois du débarquement de Vista, qui intégrera par défaut un système de recherche sur le Web, les concurrents de Microsoft s’activent pour fixer et renforcer leur position face aux ambitions du géant des logiciels.

Avec le nouvel accord signé entre Adobe et Google, les clients de l’éditeur qui viendront télécharger des applicatifs comme Shockwave, le ‘player’ multimédia gratuit déjà présent dans 55 % des ordinateurs de la planète, se verront proposer de recevoir (télécharger) gratuitement la barre d’outil ‘Google Toolbar‘. “La popularité et la richesse de la technologie d’Adobe apporte à Google une exposition élargie vers une base de clients qui ne cesse de grossir“, a déclaré Shantanu Narayen, président et COO d’Adobe. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été révélés, mais Shantanu Narayen a indiqué que “Nous espérons que l’accord représentera des revenus significatifs pour Adobe dans les prochaines années.” De son côté, il semble clair que Google a dû débourser une somme significative pour se faire une place dans les applications Adobe. L’échec de la stratégie ‘anti Google’ de Microsoft ?

Les moteurs de recherche se livrent une guerre de tranchées visant à faire évoluer leur positionnement sur les acteurs du Net. Après Dell qui a intégré la Google Toolbar dans ses PC, Amazon.com qui a choisi Microsoft pour fournir les résultats de son moteur A9.com (exit Yahoo), eBay qui s’est rapproché de Yahoo, c’est au tour d’Adobe de s’engager avec Google. Difficile de déterminer qui sera gagnant? Google conserve largement sa place de leader sur le ‘search’ (lire nos articles), Yahoo consolide sa stratégie portail et collaboratif, Microsoft continue de consolider ses technologies et s’est offert sa plate-forme publicitaire. En revanche, il semble que pour Microsoft la stratégie du ‘tous contre Google‘ a en partie échoué, sans pour autant faire oublier la stratégie du ‘tous contre Microsoft‘?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur